Urbanisme commercial anarchique: les communes appellent à l'action

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les regroupements de communes ont lancé lundi un cri d'alarme sur un risque d'enlisement de la proposition de loi Ollier-Piron sur l'urbanisme commercial, soulignant "l'urgence d'un nouveau cadre législatif" dans ce domaine. Alors que cette proposition a déjà été votée à l'Assemblée, l'Association des communautés de France (ADCF) appelle, dans un communiqué, à "l'accélération du calendrier d'examen du texte au Parlement et alerte sur l'enlisement qu'il risquerait de subir sous la pression de groupes d'intérêts".Pour son président, Daniel Delaveau, maire PS de Rennes et président de Rennes-métropole, "il faut en finir avec la France moche des zones commerciales anarchiques, mais il faut pour cela donner aux élus des moyens d'agir".Selon l''ADCF, le gouvernement s'était engagé, en 2008 lors de l'examen de la loi de modernisation de l'économie, à proposer un texte législatif dans les 6 mois. Ce texte est "toujours attendu deux ans plus tard", relève-t-elle. "Ces retards sont aujourd'hui très préjudiciables aux territoires", poursuit l'association alors que de nombreuses agglomérations sont confrontées à une "multiplication de projets d'implantation commerciale sans disposer d'outils adaptés pour les réguler et les insérer dans un aménagement cohérent".La proposition Ollier-Piron prend en compte "la nécessité et l'urgence de doter les collectivités de capacités effectives de régulation des implantations commerciales", souligne l'ADCF.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA