Marchés

Variations de sauces chaudes autour et au-delà de la tomate

|

Associées aux pâtes neuf fois sur dix, les sauces chaudes sont achetées par 73% des foyers. En jouant la carte de la variété, les marques développent cette mixité chez leurs adeptes tout en convertissant les réfractaires.

401 240 MILLIONS D'EUROS

Le chiffre d'affaires total des sauces chaudes, concentrés et coulis, à 111 635 t

Peut-on mettre les pâtes à toutes les sauces ? En tout cas, les marques en rêvent. Car servies à 90% avec lesdites pâtes, les sauces chaudes restent trustées par la tomate. Avec ou sans viande, en coulis ou garnie de légumes, la sauce tomate (93% des sauces pour pâtes) accroît même son emprise : + 2,7% en volume en un an, + 2,4% en valeur et cinq références supplémentaires en hypers et supermarchés depuis deux ans. Et en dépit des nombreuses incitations à la créativité, la bolognaise reste indétrônable, avec 31% des ventes.

Plat complet

Présents à la fois dans les pâtes et dans les sauces, les ténors de la catégorie ont pris acte de cette « inertie des goûts » en développant le fond de rayon (la promo fait à peine 10% des volumes et est en recul). « En poussant la mixité de l'offre et le renouvellement des recettes, nous voulons développer la fréquence en passant d'une consommation d'accompagnement au modèle de plat de pâtes complet », pose Stéphanie Hutinet-Caupenne, directrice trade marketing et category manager chez Barilla (9,5% de part de marché en volume et 16% en valeur sur les pots en verre).

Manger plus souvent des pâtes ? Cela tombe bien : plat fédérateur s'il en est, elles s'imposent aussi comme une valeur refuge pour les familles en temps de crise. Les grands formats tirent d'ailleurs les volumes : + 5% pour les pots verre de plus de 600 g et + 9% pour les briques de 400 g. Le succès des gammes Bolo Balls, Gratins maison (Panzani) et Max de Boeuf (Zapetti) démontre également cette tendance. « Cela favorise aussi l'impulsion et les innovations plaisir en profitent, note Lauriane Fleury Boutin, chef de groupe sauces chez Panzani. Tel notre tube oignons et ail lancé en mars dernier. Une recette onctueuse, addictive, le Nutella des sauces tomates ! »

Le « kipik » explose

À l'opposé des gros « pastavores », les fabricants cherchent aussi à attirer les 27% d'abstentionnistes, des monofoyers, couples, plus de 50 ans et CSP+. Avec des recettes élaborées et dans la naturalité : mention tomates fraîches et mûries au soleil (Panzani), provençale aux tomates italiennes (Barilla), sélection Provence (Zapetti). « Nous avons recruté près de 200 000 foyers additionnels grâce à cette gamme qui valorise la fabrication locale », se félicite Florence Guillon, directrice marketing Raynal et Roquelaure.

Reste à convertir les 52% de consommateurs fidèles à leurs sauces maison. Champion dans cette course au raffinement :Sacla, avec ses recettes sophistiquées en petits formats. « Nous apportons 60% en valeur des innovations de cette catégorie, déclare Virginie Moreira, responsble marketing. Même les étudiants, demandeurs d'expériences gustatives fortes, se sont entichés de notre pesto arrabbiata .» Barilla suit le mouvement, activant la publicité, la promo et les dégustations, et revendique le titre de « première contributrice à la croissance de la catégorie ». Pour recruter en dehors de la famille traditionnelle, rien ne vaut les sauces pour tous.

Addictif

Le Nutella des sauces tomate, dit-on chez l’industriel. Son onctuosité, son goût d’oignon caramélisé et son format ludique font du Tube oignons et ail de Panzani un produit addictif.

Diabolique

L’arrabbiata avait déjà fait un carton chez les étudiants. Le pesto d’enfer pimenté tient aussi sa promesse. Sacla travaille les exclusivités pour les distributeurs : gamme bio pour Carrefour et éditions limitées pour Monoprix.

Carnassier

Après les tomates de plein champ de Provence, c’est au tour de la viande de boeuf d’être garantie 100% française chez Zappeti (Raynal & Roquelaure), qui garantit des tests ADN systématiques, « horsegate » oblige.

Panzani toujours en tête

Part de marché en volume, en%, des principaux acteurs du marché des sauces pour pâtes

Ça bataille entre les différentes marques du rayon. rayon trusté largement par Panzani et les MDD, qui s’accaparent trois quarts du marché. Données en CAM à fin octobre 2013, HM + SM

Source : Iri

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter