Vectaury lève 20 millions d’euros pour booster sa solution drive-to-store

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Cet apport de capital permettra à la start-up française de développer sa solution de géolocalisation à l’international.

Mokrane Mimouni et Matthieu Daguenet, fondateurs de Vectaury.
Mokrane Mimouni et Matthieu Daguenet, fondateurs de Vectaury.© Vectaury

C’est la levée de fonds la plus importante dans le domaine de l’Adtech en France, et l’une des 20 plus grosses levées de l’année 2018. La start-up française Vectaury annonce ce mercredi 3 octobre avoir bouclé un tour de table de 20 millions d’euros auprès d'investisseurs dont Jolt Capital. Cet argent frais permettra à la société de renforcer son équipe, continuer à investir en R&D et d’accélérer son développement à l’international. La start-up devrait rapidement à une ou deux acquisitions en Europe, aux Etats-Unis ou en Asie.

Réunir l’activité en ligne et hors ligne

Fondé en 2014 par Matthieu Daguenet et Mokrane Mimouni, Vectaury propose un outil d’optimisation de la visibilité géographique des marques afin de leur fournir des indicateurs de performance en temps réel sur l’ensemble de leurs actions marketing online et offline. Elle collecte et analyse les données de géolocalisation en temps réel des visiteurs pour que les commerçants améliorent leur connaissance clients et pilotent mieux leurs investissements marketing. La data sur les déplacements des consommateurs est croisée avec les informations cartographiques des lieux visités de manière à dresser profil de géolocalisation de chacun d’entre eux pour aider les retailers à mieux comprendre qui sont leurs clients, mais aussi augmenter le trafic en magasin et optimiser le pilotage de leurs points de vente. "Notre approche marketing suite va au-delà de la performance publicitaire en ligne puisque nous aidons les retailers à être performants sur le mobile, mais également sur leurs dispositifs plurimedia, des catalogues aux affichages 4x3", résume Matthieu Daguenet.

La start-up s’est également positionnée sur la problématique de la protection de la vie privée des mobinautes dans un contexte post-RGPD. Seules les données utiles sont collectées, chiffrées et floutées puis sécurisées jusqu’à leur suppression. Vectaury a ensuite fait évoluer cette solution vers une "Consent Management Platform" mobile performante respectant les normes de l’IAB (Interactive Advertising Bureau). Elle a par ailleurs engagé en 2016 une correspondante homologuée "Informatique et Libertés", nommée depuis déléguée à la protection des données (DPO) par la CNIL dans le cadre de la mise en application du RGPD.

L’entreprise, qui affichait un chiffre d’affaires de 1,5 millions d’euros en 2016 et 4 millions en 2017, compte multiplier ce chiffre par trois en 2018. Elle compte parmi ses clients des GSA et GSS en passant par des enseignes de mode comme Eram. En France, Singlespot et Teemo ont mis au point des logiciels de ciblage des clients potentiels, qui exposés à de la publicité, sont susceptibles de se rendre en point de vente.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA