VÉGÉTAUX

- 2 %

C'est la baisse des ventes en volume de fleurs et de plantes de janvier à septembre 2005 par rapport à la même période 2004.

L'avis de lsa

La canicule de 2003 continue ses ravages. Elle a eu pour conséquence d'augmenter les prix de vente des végétaux d'extérieur. Du coup, les Français dépensent toujours autant d'argent, mais pour moins de quantités. Cette tendance se remarque surtout pour les plantes vivaces et à massifs. Selon les derniers chiffres de l'Office national interprofessionnel des fruits, légumes et de l'horticulture (Oniflhor), le marché des végétaux d'intérieur comme d'extérieur s'inscrit dans une tendance à la baisse. Ainsi, les sommes dépensées en bouquets et plantes d'intérieur chutent de 1,2 %, une baisse touchant particulièrement les bouquets de plusieurs espèces et bottes préparés. Toujours selon l'Oniflhor, le circuit de distribution qui tire le mieux son épingle du jeu reste les jardineries.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1933

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous