Vélizy 2 Une grande rénovation en toute discrétion

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dans un peu plus d'un an, les visiteurs de Vélizy 2 découvriront un centre métamorphosé. Ces travaux ont été organisés de façon à réduire les nuisances au minimum.

«Faire d'un centre grotte un centre bulle. » Tel est, pour Dominique Bonnet, directeur de Vélizy 2, le challenge de la rénovation du premier centre d'Europe occidentale par le chiffre d'affaires (855 millions d'euros TTC en 2004), créé au sud-ouest de Paris il y a trente-trois ans. « C'est en interrogeant nos clients, lors de la vaste étude préalable au projet, qu'est venue cette image de " grotte " pour qualifier l'architecture fermée du site, continue-t-il. Notre travail mené sur seize mois va consister à ouvrir le centre à la lumière, et sur la ville, tout en lui conservant sa dimension intimiste. Et ceci sans fermer un seul espace marchand. »

Il s'agit d'une oeuvre de géant, comme le montre l'immense grue récemment montée ! Elle va servir à opérer la phase la plus spectaculaire de la rénovation : « enlever le couvercle » du centre pour faire entrer la lumière du soleil dans sa place centrale et dans les deux mails qui en partent. Les dalles les surplombant seront remplacées par des verrières courant sur quelque 80 mètres de chaque côté de la place, aussi ouverte à la lumière. « À l'éclairage " tout zénithal " qui fait tomber directement la lumière sur les vitrines et crée des effets d'éblouissements indésirables, nous préférerons des sources ouvertes latéralement diffusant une clarté douce », précise Philippe Rabbate, maître d'ouvrage délégué du chantier, intégré à Sovalec, société codétenue par Espace Expansion et Rodamco Gestion, les principaux copropriétaires du centre.

20 kilomètres de câbles

Sur les 2 000 m2 de couvertures démontées, un tiers seulement laisseront passer la lumière, évitant aussi, la nuit venue, d'avoir un effet de « ciel noir » au-dessus de la tête, les parties pleines accrochant la lumière artificielle.

En extérieur, la structure très Seventies du centre sera totalement « rhabillée ». Un jeu de bardages variant matériaux et couleurs créera des ruptures de ton dans la carcasse jusqu'à présent uniforme du mastodonte. Chacune des 7 entrées sera théâtralisée par de grands auvents transparents.

Les fonctionnalités du centre doivent évidemment être optimisées, spécialement les flux de circulation. Pour faciliter les échanges entre les 3 niveaux, 2 escalators seront ajoutés aux 6 existants. Chacune des trois places - Nord, centrale et Sud - sera équipée d'un ascenseur panoramique, qui, outre son aspect agrément, sera utile aux personnes âgées, à mobilité réduite ou aux parents équipés de poussettes, des catégories auxquelles on ne pensait pas il y a trente ans dans la conception des centres.

Si le parking de 7 200 places n'est pas agrandi, il sera redimensionné - avec notamment des emplacements de 2,5 mètres de large pour les gros véhicules. Les cheminements piétons seront replantés et des signalétiques lumineuses faciliteront le repérage des places libres.

La partie « immergée » de ce projet, mais non la moins conséquente, concerne la mise aux dernières normes des installations techniques - climatisation, éclairage, traitement de l'air, sûreté, etc.-, pour un tiers du budget de rénovation. Quelque 20 kilomètres de câbles seront ainsi tirés pour innerver le centre remis à neuf.

Au final, « notre promesse est de faire de Vélizy 2 un lieu de découvertes et de plaisirs », résume Dominique Bonnet. On serait même tenté de dire « d'aventures », car en jouant sur le choix des matériaux et des végétaux intérieurs, ainsi que sur l'ambiance sonore et les senteurs, les rénovateurs feront traverser trois « climats » aux visiteurs : frais au nord du côté du Printemps, tempéré en position centrale, et méridional du côté d'Auchan au sud.

Les commerçants et les clients informés

Cependant, en attendant l'inauguration du « nouveau » Vélizy 2 d'ici à la fin 2006, qui ne devrait pas manquer de retentissement, malgré le titanisme du chantier, « ces aménagements se doivent d'être un non-événement pour les commerçants du centre », proclame le maître d'ouvrage délégué du chantier. Selon l'expression consacrée, « la vente continuera pendant les travaux ». Hors réfections extérieures, le chantier se fera pour plus de 80 % en travaux de nuit. L'installation de platelages, planchers horizontaux rendant les zones de travaux absolument étanches, évitera toutes les nuisances et dégradations sur les espaces marchands.

L'autre façon d'intégrer la réalité des travaux dans la vie du centre est l'information. Auprès des commerçants d'abord. Dès juillet, une présentation du projet leur a été faite, et l'équipe d'aménagement se tient à leur disposition une demi-journée par semaine. Le public sera aussi tenu informé, par papier : 170 000 leaflets ont déjà été imprimés. De plus, un kiosque diffuse en boucle un film sur le « Vélizy de demain ». Enfin, un contact direct est organisé avec l'équipe technique qui répond aux questions du public le mercredi et le samedi. Tout, tout, tout, ils diront tout sur Vélizy !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1928

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA