Vente de masques : Cdiscount dans le collimateur des pharmaciens

|

Depuis le début de la semaine, Cdiscount vend des masques chirurgicaux aux TPE et PME. Les pharmaciens dénoncent une concurrence déloyale car eux, sont contraints de réserver leurs stocks pour les personnels soignants et n'ont pas le droit de vendre de masques au reste de la population.

La vente de masques chirurgicaux par la grande distribution provoque la colère des pharmaciens.
La vente de masques chirurgicaux par la grande distribution provoque la colère des pharmaciens.© rdesign0209/123rf

C'est en général E.Leclerc et ses campagnes publicitaires plaidant pour la fin du monopole sur la vente de certains médicaments qui cristallise les tensions entre la grande distribution et les pharmaciens. Cette semaine, c'est Cdiscount qui, s'est attiré les foudres des pharmaciens. En effet, depuis le début de la semaine, le pureplayer vend des masques chirurgicaux aux TPE et PME sur sa plateforme dédiée aux professionnels. Le problème est que les pharmaciens n'ont, eux, pas le droit de le faire car par décret pris au début de la crise, le gouvernement leur a interdit de vendre des masques à la population française, professionnels compris, afin de réserver les stocks pour les soignants.

Selon Pharmabest, la vente de ces masques chirurgicaux était du monopole des pharmaciens jusqu’au 3 mars dernier et la publication du fameux décret. En ne revenant pas dessus, les officines se sentent pénaliser face à la grande distribution. Surtout que l'initiative de Cdiscount est accompagnée par la Direction générale des entreprises au Ministère de l'Économie et des Finances et la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer au Secrétariat d'État chargé des transports. « On a l’impression que le gouvernement a fait un choix en faveur de la grande distribution au lieu de préférer le circuit traditionnel des produits de santé, que sont les pharmaciens d’officines. Ce choix sera le marqueur de la politique du gouvernement sur ce produit de première nécessité sanitaire pour le déconfinement », prédit David Abenhaim, président du groupement Pharmabest. Même son de cloche chez Leadersanté qui rappelle qu'il n'y a pas que Cdiscount qui propose des masques sur internet : « c'est une aberration sanitaire quand on sait que des distributeurs, tels que le réseau Matériel Médical, peuvent eux vendre ces masques aux Français. Leadersanté demande fermement à Olivier Véran le droit de pouvoir à nouveau distribuer le plus vite possible les masques chirurgicaux et ffp2 afin de participer à l’effort national de lutte contre le Covid-19 », a déclaré la semaine dernière Alexis Berreby, président de Leadersanté.

Actuellement, les pharmaciens ont le droit de commander et de stocker mais pas de vendre les masques. Ainsi, les pharmacies Lafayette ont d’ores et déjà commandé 3,5 millions de masques avec l'intention de les vendre à moins de 3,50 euros à toute la population française. « Nous attendons avec impatience des précisions sur les modalités de distribution et particulièrement, la date d’autorisation de vente en officine», conclut Hervé Jouves, président du groupe Lafayette Conseil.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message