4 / 20

Vente de Packard Bell : cette fois c'est fait

|

DossierAttendue depuis la séparation de Packard Bell et de sa maison-mère, NEC, la vente du constructeur informatique est désormais effective. C'est John Hui, un homme d'affaires sino-américain, qui en est le nouveau propriétaire.

Connu pour être le cofondateur du constructeur de PC américain eMachines et le deuxième actionnaire de Gateway, John Hui a déjà annoncé qu'il souhaite voir Packard Bell se renforcer dans le domaine des disques durs externes et des GPS. Deux axes que Packard Bell France, qui vient de présenter ses objectifs de rentrée, met justement en avant, ce qui prouve que la vie est bien faite. En France, l'ancienne marque grand public de NEC occupe actuellement le deuxième rang des ventes de PC de bureau (derrière HP) et le quatrième rang des portables (derrière Acer, HP et Toshiba). Elle s'est également diversifiée avec succès dans l'électronique grand public et revendique la troisième place sur les baladeurs MP3 à mémoire flash, la deuxième sur les lecteurs DVD et les enregistreurs à disque dur (derrière Philips). Sur le plan industriel, Packard Bell a totalement arrêté la production de PC sur le site d'Angers pour se recentrer sur l'usine d'Ostrava, en République Tchèque, et bien sûr sur la Chine.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter