Vente de Picard Surgelés : quel avenir pour les salariés ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Alors que le fonds d’investissement Lion Capital prépare la vente de Picard Surgelés, la Fédération FGTA-FO Picard se dit inquiète du manque de communication de la direction de l’enseigne envers les salariés et reste vigilante quant à la sauvegarde de l’emploi.

Le fonds britannique Lion Capital prépare la vente de Picard, le syndicat FO est vigilant pour la sauvegarde de l'emploi.
Le fonds britannique Lion Capital prépare la vente de Picard, le syndicat FO est vigilant pour la sauvegarde de l'emploi.

Force Ouvrière monte au créneau. Fin novembre, des rumeurs couraient sur la vente de Picard par le fonds d’investissement britannique Lion Capital. Selon le syndicat, les salariés auraient été avertis par des clients et des articles de presse, provoquant chez eux une vive inquiétude. Ce manque de communication de la direction de l’enseigne, qui n’a pas démenti la vente, a été jugée déplorable par les élus FGTA-FO.

Crainte de démantèlement

Désormais, le syndicat est en veille pour s’assurer de la sauvegarde de l’emploi, des conditions de travail, du pouvoir d’achat mais également pour vérifier que le distributeur de surgelés ne subisse aucun démantèlement de ses différentes filières. Il demande donc à la direction de faire en sorte que le groupe ne soit pas le fruit d’une convoitise qui pourrait porter atteinte à sa structure actuelle et exige que les salariés soient associés financièrement à cette revente.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA