Vente de voitures par Intermarché : Ford dément

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le constructeur a vite réagi. A peine l'article du Figaro venait de paraitre, concernant l'offre de réduction de 30% sur l'achat de n'importe quel modèle de Ford C-Max (dans la limite de 300 véhicules), qu'un démenti en bonne et due forme était envoyé par mail à l'ensemble de la presse économique: "Ford France dément formellement cette information et rappelle que la distribution de ses véhicules est exclusivement du ressort de son réseau de distributeurs." La direction d'Intermarché serait-elle allée trop vite en besogne en s'épanchant avant la signature d'un contrat avec Ford? Avait-elle prévu de se fournir auprès de mandataires automobiles? Intermarché n'a pour l'heure pas donné suite. En 1999, Casino avait déjà tenté ce type de coups avec 308 véhicules Daewoo proposés 30 000 francs moins chers que les concessionnaires. Le distributeur s'était fourni auprès d'un mandataire qui avait acheté les véhicules auprès du constructeur prétextant une commande "flotte". Si Intermarché a agi de la sorte, Ford ne pourrait aller pas faire grand chose. La Commission européenne autorise ces pratiques depuis 2002. Quoi qu'il en soit ce n'est qu'une partie du dispositif de promotion d'Intermarché qui fête ce mois-ci ses 40 ans. Pendant six semaines, l'enseigne va dépenser 20% de son budget pub et 35% de son budget promotionnel. Au programme: réduction sur des voyages (partenariat avec Kuoni) ou encore présentation de l'offre promo du jour par Denis Brogniart sur TF1 tous les soirs...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA