Vente-privee.com poursuit sa diversification

|

En rachetant une application pour smartphone qui permet de générer du trafic en magasin grâce à la géolocalisation, vente-privee.com poursuit ses objectifs de développement auprès des enseignes physiques notamment.

Jacques_Antoine_Granjon
Jacques_Antoine_Granjon© Olivier_Roller

Au sein d'une même enseigne, on appelle ça le web-to-store. Lorsque c'est un acteur tiers du digital, vente-privee.com, qui rachète un outil

LE PASS DOPE LES VENTES EN MAGASINS

  • Application gratuite pour les shoppers, qui permet de recevoir des offres géolocalisées et ciblées par rapport à ses préférences
  • 860 000 points de vente sont référencés dans la base de vente-privee.com Le Pass, dont 50 000 sont inscrits et prêts à y participer
  • 299 € sont facturés par vente-privee.com aux magasins qui souhaitent démarrer. Puis, ils paient un abonnement de 29 € par mois
  • De 50 mètres à 50 kilomètres. Les boutiques inscrites peuvent déterminer le rayon d'action des messages qu'elles envoient à la base de données de l'application

pour générer des visites en magasin, il appelle ça Le Pass. La nouvelle diversification de l'entreprise, fondée par Jacques-Antoine Granjon, propose donc aux enseignes d'aiguiller une partie de son trafic vers leurs boutiques. Les 13 millions de membres de vente-privee.com peuvent télécharger l'application gratuitement et recevoir des offres ciblées sur leur smartphone lorsqu'ils passent dans un rayon de 50 mètres à 50 kilomètres de la boutique partenaire où ils se trouvent.

Intermarché réussit sa première vente privée

Le site développe les ventes dans l'alimentaire, comme cette opération Rosedeal (couponing), menée avec Intermarché. L'objectif : moderniser l'image et recruter de nouveaux consommateurs plus jeunes. Un dispositif qui séduit avec 60 000 visites durant la première heure, soit le record pour ce type d'opération.

  • 350 000 : Le nombre de visiteurs durant les deux jours de l'opération
  • 60% : La part des acquéreurs de coupons de moins de 40 ans
  • 25% : Le taux de transformation des achats par rapport aux visites

Source : Intermarché

Une évolution naturelle pour Jacques-Antoine Granjon, dont l'un des principaux objectifs est d'aider les marques à écouler leurs stocks : « Les magasins ne renvoient pas toujours leurs invendus à l'entrepôt. C'est donc un nouveau levier pour aller plus en profondeur dans les stocks. Avec cette application, nous leur donnons la possibilité de diffuser les offres sur les mobiles des consommateurs pour qu'ils se rendent directement dans leur boutique lorsqu'ils passent à proximité. »

Sans porte-monnaie digital

Le Pass s'appuie sur un module qui existait en fait depuis un an sous le nom de Pass VIP. Développé par Olivier Le Floch, Stéphane Guillemot et Philippe Lehartel d'Oosearch, il fait désormais partie du développement de vente-privee.com, qui y voit un moyen de nourrir son propre trafic par un enrichissement de l'offre. En douze mois, les retours seraient probants : un taux de lecture de 92% des notifications envoyées sur le mobile des shoppeurs inscrits, et le déclenchement d'une visite en magasin dans la foulée pour 18% d'entre eux. Un résultat qui corrobore celui avancé par Jacques-Antoine Granjon lorsqu'il nous déclare que « 40% de nos membres achètent un produit dans un magasin du réseau des marques le mois qui suit une vente événementielle sur notre site ».

Prudent sur la mise en place du système d'alerte que reçoit l'utilisateur de l'application, le PDG assure avoir veillé aux détails nécessaires pour éviter tout rejet : « Le système mis en place préserve la liberté de l'utilisateur. La révolution digitale a rendu le consommateur libre et avisé ; il est devenu roi, il ne doit pas avoir la sensation d'être traqué, et il doit pouvoir se désabonner de nos services s'il considère qu'ils ne correspondent pas à ses attentes. »

On touche ici à l'une des clés de la machine vente-privee.com, qui cajole son audience de 2,5 millions de visiteurs uniques chaque jour. Lui garantir des bons plans quotidiens, mais ne surtout pas le contraindre. Comme pour l'abonnement aux vins que l'e-commerçant propose depuis septembre, l'utilisateur peut se désengager à tout instant.

Mais pour s'assurer d'une continuité dans son utilisation, ce Pass a été conçu comme « un couteau suisse ». Il intègre les cartes de fidélité des enseignes partenaires, et permet surtout à son utilisateur de cumuler des points à chaque fois qu'il passe en caisse en l'utilisant. Ne lui manque plus alors qu'un module de paiement pour devenir le porte-monnaie électronique dont rêvent les géants de l'internet, PayPal, Google et Amazon en tête. Ce n'est pourtant pas la préoccupation du dirigeant : « Nous avons tellement de marques et d'enseignes partenaires qu'il serait prétentieux de leur imposer notre système. Notre objectif est de leur délivrer le meilleur service et de leur rendre la vie plus facile, pas de la leur compliquer en leur imposant une solution de paiement. »

L'alimentaire aussi

En étant l'un des derniers pure players en France à tenir son rang tout en continuant à innover (lire encadré : « Les dates de la diversification »), vente-privee.com évolue désormais dans un écosystème où les enseignes physiques traditionnelles reprennent le pouvoir. Il lui est donc vital de diversifier ses revenus en monétisant son audience : « Pour assurer le développement d'une entreprise dans l'e-commerce, il faut soit être concentré sur des produits de niche innovants, soit élargir horizontalement l'offre pour nourrir quotidiennement son trafic. C'est ce que nous faisons, tout en veillant à ne jamais déroger à notre ADN : des prix barrés pour des raisons industrielles. » Ce que le site fait également depuis peu avec les acteurs de l'alimentaire. Lorsque Auchan, Danone ou Intermarché organisent une vente événementielle, ils s'offrent un nouveau moyen d'accroître leur notoriété et de rajeunir leur cible tout en créant du trafic dans leurs magasins. De quoi assurer eux aussi leur propre développement.

Les dates de la diversification

  • DÉCEMBRE 2005 Première vente de vin. Aujourd'hui, le site est le vendeur numéro un de vin sur internet en valeur, avec 30 M € de CA en 2012
  • SEPTEMBRE 2009 Premier voyage vendu et lancement de vente-privee voyage
  • OCTOBRE 2010 Naissance de Rosedeal, du couponing façon internet pour générer du trafic en magasins
  • NOVEMBRE 2011 Diversification à l'international avec l'ouverture de vente-privee aux États-Unis
  • MAI 2012 Avec l'offre Ticket Minute, le site se place deuxième derrière La Fnac pour la vente de billets discountés
  • JANVIER 2013 Rachat de la société qui exploite le Théâtre de Paris afin de (co)produire des événements culturels

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2291

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous