Vente-privée, une supply chain de croissance

|

Le succès du site, qui intègre en permanence des marques et des produits nouveaux, impose des défis permanents au niveau de la supply chain. L'anticipation est désormais au coeur de la stratégie.

 Nous pouvons recourir, à titre exceptionnel, à des prestataires.
Nous pouvons recourir, à titre exceptionnel, à des prestataires. © DR

Il a beau avoir de la « bouteille », Jean-Michel Guarneri, le directeur supply chain Europe de Vente-privée (VP), tombe quand même parfois sur de drôles de casse-tête à résoudre. « Lorsque j'ai visité les centres de tris postaux par lesquels transitent nos colis de vins, je me suis rendu compte que certains peuvent tomber de plusieurs mètres sur d'autres paquets ! Vous imaginez le type de conditionnement que nous devons prévoir pour que les bouteilles arrivent en parfait état chez nos clients. »

L'anecdote résume l'équation que les équipes du « vendeur événementiel » en ligne, comme VP aime à se définir, doivent résoudre. L'entreprise se développe vite et tous azimuts, pour satisfaire ses 18 millions de « membres » (clients) dans 8 pays européens, la France restant l'épicentre commercial (80 % des ventes). Le modèle plaît toujours autant. Le total des ventes culmine à 1,3 Mrds E en 2012 (+ 22 %).

Mais ce chiffre représente la somme de catégories de plus en plus hétérogènes de produits et de formats. Le prêt-à-porter ne représente « plus » que 50 à 60 % du chiffre d'affaires et 50 % du nombre de pièces traitées en logistique. Le vendeur événementiel ne s'interdit rien, de la billetterie en ligne au vin, en passant par... les cheminées, les bijoux ou les piscines.

En fin d'année 2012, VP s'est lancé sur les produits frais, une grande première. Avant Noël, les membres ont pu s'offrir du saumon fumé, du foie gras, ou même du caviar. Là encore, le changement est de taille. Ces produits nécessitent en effet un nouveau type de transport, frigorifique en l'occurrence. Enfin, le défi du choix doit se concilier avec celui du volume : l'entrepôt de Lyon 3, le plus gros de VP, envoie en moyenne 75 000 colis chaque jour.

1,3 Mrd € Le chiffre d'affaires en 2012, contre 969 M E deux ans plus tôt
1 500 « marques partenaires » et 4 350 ventes événementielles en 2011
75 000 colis expédiés chaque jour

Source : Vente-privée

 

« Nous devons avoir un coup d'avance »

C'est pour toutes ces raisons que le site a recruté Jean-Michel Guarneri en avril 2012, avec une fonction nouvelle, celle de directeur supply chain Europe, là où, auparavant, la fonction était celle de la logistique. « La logistique est une fonction support qui gère au quotidien tous les flux de l'entreprise, décode cet ancien PDG de Savoye, un spécialiste de la préparation automatisée de commandes. Celle de la supply chain inclut des aspects plus " stratégiques ", comme se doter d'outils d'analyse et de modélisation des flux. Nous développons aussi des processus collaboratifs avec les marques qui nous fournissent ou les transporteurs, pour optimiser et fluidifier l'exécution des tâches. »

Pour Jean-Michel Guarneri, cela suppose aussi une grande dose d'anticipation. « C'est une autre différence avec la logistique, qui est dans l'exécution en temps réel, explique-t-il. Jusqu'à aujourd'hui, nous avons su gérer les fortes croissances d'activités dans de bonnes conditions. Anticiper, cela signifie que, dans un contexte où notre croissance s'accentue et se complexifie, tant du point de vue de l'univers produits que des zones géographiques, nous devons préparer l'entreprise à absorber tous les différents types de scénarios. Bref, nous devons disposer d'un coup d'avance. Si, demain nous nous lançons dans le surgelé, nous serons prêts. »

De quoi renier le dogme de l'internalisation et de la maîtrise logistique, un marqueur historique de Vente-privée ? « Non, tranche le responsable. En revanche, nous ne nous interdisons pas, à titre exceptionnel, pour gérer des pics d'activités ou des problématiques pointues de préparations de commandes et de livraison, de recourir à des prestataires. »

C'est déjà le cas depuis octobre pour les produits frais, qui nécessitent un environnement en température dirigée. VP a confié au spécialiste Sofrilog la préparation de commandes, Colissimo assurant la livraison. Pour le vin, c'est le bordelais Dartess qui opère. « Dans ces cas-là, nous déployons chez eux nos process et nos systèmes d'information, pour garantir les mêmes niveaux de qualité et de traçabilité que dans nos propres entrepôts », insiste Jean-Michel Guarneri.
 

S'améliorer en collaborant

Dans le même ordre d'idées, une collaboration a été entamée avec huit prestataires logistiques, afin de disposer d'une « force d'appoint » pour les pics de commandes. « Plus globalement, je crois que les aspects collaboratifs contribuent à améliorer la performance de chacun », énonce-t-il. Pour minimiser les délais de livraison au client final, souvent moqués par la concurrence (seize jours en moyenne depuis le lancement de la vente en ligne), VP s'est, par exemple, rapproché des marques partenaires et de leurs supply chains. « Nous pouvons, dans une certaine mesure, synchroniser nos informations pour leur donner une meilleure visibilité sur les ventes et minimiser le délai d'attente de nos clients, de près d'une semaine dans certains cas », illustre Jean-Michel Guarneri.

Le contre-la-montre ne s'appuie pas que sur l'automatisation et l'informatisation, que le responsable affirme jauger avec pragmatisme. La preuve ? L'une des réponses les plus appréciées par les membres, c'est le développement du format « enveloppe » pour recevoir les produits de petite taille (chaussettes, tee-shirts...) Si le client est absent, le livreur laisse l'enveloppe dans la boîte à lettres. Simple, mais efficace.

La Logistique de vente privée en chiffres

- 12 plates-formes au total dont 8 en France, ainsi que 4 centres sous-traités en Espagne, en Allemagne (2) et en Italie
- 160 000 m² de surface au total
- La France représente 80 % des ventes
- 500 collaborateurs permanents

 

Les Défis

  • INTÉGRER sans cesse de nouvelles familles de produits, lesquelles sont parfois dépourvues de conditionnements particuliers pour l'e-commerce
  • DONNER plus de visibilité aux fournisseurs sur les ventes pour gagner du temps sur les délais de livraison, faciliter les échanges d'informations avec eux pour prévoir les moyens logistiques nécessaires  
  • RÉDUIRE les délais de livraison au client final sans altérer la qualité
  • CONSERVER la maîtrise des process supply chain dans les relations avec les prestataires logistiques
  • PROPOSER davantage de solutions perfectionnées de livraison

 

Les Réponses

  • FAIRE DE LA PROSPECTIVE supply chain pour anticiper : nouveaux univers produits nécessitant des conditionnements inédits, pics de volumes, problématiques douanières...
  • CRÉER un partenariat avec un prestataire spécialisé, Sofrilog, pour gérer le transport de produits frais, un univers nouveau chez VP. Un bordelais, Dartess, traite le vin
  • DÉVELOPPER des process collaboratifs avec les marques pour réduire les délais de réception des colis en amont, et de préréception de marchandises de certaines ventes
  • COLLABORER avec des prestataires logistiques et d'entrepôts capables de fournir une « force d'appoint » en cas de besoin
  • DÉVELOPPER un format de livraison « sous enveloppe » pour les petits produits (chaussettes, tee-shirts ou pulls), afin de réduire les cas de non-livraison
  • TRAVAILLER avec un éditeur pour construire un référentiel produits unique, afin d'obtenir une base de données le plus « saine » possible
  • AUTOMATISER les entrepôts lorsque cela est possible
  • INNOVER ET PERFECTIONNER le conditionnement et l'envoi de tous types de produits (fragiles, frais, de valeur) pour offrir les plus beaux colis

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2260

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message