Marchés

Ventes des PGC en volume : le yo-yo des ventes se confirme

Le comportement erratique des achats mois après mois se confirme. Après un mauvais mois de mars, avril affiche un remarquable + 2,3% en volume (+ 5% en valeur). Les ventes sont, il est vrai, dynamisées par des « OP-beauté » avancées de la part de plusieurs enseignes. La météo contribue également à la variation d'activité d'une année sur l'autre, et explique bien sûr les contre-performances des boissons sans alcool, des bières et des glaces.

À l'inverse, l'épicerie est repartie à la hausse. Surtout l'épicerie sucrée, dont 90% des familles sont positives en volume. Simultanément, les ventes de conserves de viandes et de légumes, ainsi que les féculents sont en forte progression. Ces excellents résultats d'avril profitent essentiellement aux marques nationales, alors que les MDD cèdent du terrain contrairement au trimestre précédent : elles perdent de la part de marché en volume sur près de deux tiers des catégories.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message