Ventes des PGC en volume : Les volumes continuent à jouer au yo-yo

Comme en juillet, l'activité s'est développée grâce à une météo plutôt chaude (avec une période presque caniculaire d'une dizaine de jours). Les ventes de bières déjà structurellement bien orientées se sont envolées ; celles des boissons sans alcool et des eaux ont fortement progressé. Ces deux derniers mois positifs leur permettent même de « sortir du rouge » en cumul à date. À l'inverse, bien sûr, l'épicerie et la crémerie sont assez nettement pénalisées par le climat.

Les résultats en cumul à date montrent que la situation des rayons se rééquilibre, avec une progression faible mais réelle sur chacun des secteurs. Les marques nationales font, comme en juillet, nettement mieux que les MDD. De la même manière, alors que les hypermarchés enregistrent des taux de croissance structurellement plus importants que les supers, grâce à un effet parc qui leur reste favorable, ils ne font, au cours de ce mois d'août, que jeu égal.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2245

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message