Marchés

Ventes des PGC en volume : Très faible croissance en réel

En raison du décalage de calendrier (les résultats de janvier intégrant le lundi 31 décembre 2012), les résultats sur le mois de janvier sont artificiellement surévalués. Il en est ainsi notamment du marché des alcools (+ 9,5%, mais qui fait suite à un - 6% en décembre). La consommation en volume en hypers et supermarchés apparente de + 0,5% devrait être ramenée à une baisse de l'ordre de 0,5%. Les résultats de novembre à janvier reflètent donc mieux la situation actuelle des marchés PGC. Ils font état d'une très faible croissance en volume (+ 0,4%), quasi en ligne avec les douze derniers mois. Les PGC continuent donc de plutôt bien résister, avec une stabilité sur l'ensemble des rayons. Les marques nationales conservent leur avantage par rapport aux MDD. Toujours dans l'esprit du maintien des tendances antérieures, les hypers font nettement mieux que les supers, avec un différentiel de croissance de l'ordre de 3 points, grâce principalement à un effet parc.
 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter