Ventes et bénéfice en hausse pour Heineken après l’acquisition de S&N

|
Heineken

Le brasseur hollandais Heineken a dévoilé hier ses résultats du premier semestre 2008, marqués par une hausse du chiffre d’affaires (6,4 milliards d’euros, +17,1%) et du bénéfice net (407 millions d’euros, +34,8%), dans une fourchette cependant inférieure aux prévisions des analystes. Ces chiffres incluent l’acquisition de certaines activités du groupe Scottish & Newcastle au 1er mai. Heineken indique que le prix des matières premières (malt, aluminium), en hausse de 15% depuis le début de l’année, a été amorti par des augmentations de prix, une voie que le brasseur entend poursuivre. Les volumes de bière ont progressé de 15%, dont 5,4% de croissance organique due principalement aux marchés émergents Après une croissance organique de 5,3% au premier semestre, le groupe vise au moins 5% pour l’année 2008, dans on contexte toujours difficile sur les zones matures comme l’Europe de l’Ouest ou les Etats-Unis, zones ou la consommation a diminué. Comme tenu de l’acquisition récente de Scottish & Newcastle, Heineken estime à 184 millions d’euros les possibilités de synergies, mais  reste réservé sur l’apport de la nouvelle filiale au bénéfice net 2009.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message