Véronique NOQUET et Patrick REMORDS - JLL

Véronique NOQUET et Patrick REMORDS de JLL, seront présent à LSA LIVE !

jll

Quelles sont les révolutions auxquelles vous faites face ?

L’une des révolutions - pour ne pas dire la révolution - qui a entraîné la mue du commerce, est l’essor du e-commerce. Ce dernier est un rude concurrent pour le commerce physique en raison des nombreux avantages qu’il offre, mais il peut aussi être un véritable atout. Avec la montée en puissance du e-commerce, le commerce physique est surtout en train de se transformer et de s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation en intégrant le e-commerce et le digital dans son offre pour jouer sur les deux tableaux. Ainsi, les acteurs traditionnels ont dû faire évoluer leur modèle de boutique et revoir leur stratégie d’approche des clients. On constate que le e-commerce a eu un impact conséquent sur les boutiques physiques, obligeant ces dernières à évoluer afin de mettre un accent plus marqué sur l’expérience et l’interaction, qu’elle soit technologique ou humaine.

 

L'utilisation conjointe du web et du commerce physique semble être le nouveau crédo du commerce de demain. Internet constitue un canal privilégié pour préparer les achats en magasin dans une logique de « web-to-store » (avec le Click & Collect ou encore le Click & Mortar). Ces logiques cross-canal mettent en commun deux moyens complémentaires de faire du commerce et permettent de capitaliser sur les atouts des deux modes de consommation. Elles répondent au souhait des consommateurs de profiter du meilleur des deux mondes : la facilité d’usage d’Internet couplée à l’expérience « shopping » délivrée par les points de vente. On peut ainsi parler de commerce sans-couture, où la frontière entre virtuel et physique tend à s’estomper voire totalement disparaître : la fameuse expérience multi-canal et cross-canal, souhaitée par les consommateurs, se matérialise de plus en plus et devrait continuer de s’installer dans les années à venir.

 

Les consommateurs dictent leur loi, et la manière dont le commerce se transforme. Nous constatons qu’après quelques années, les modes et surtout les méthodes de consommation ont drastiquement changé. Aidés par l’évolution des technologies et en particulier l’essor d’internet et des smartphones, les consommateurs actuels ne sont plus de simples acheteurs : aidés par une information quasi-immédiate, ils sont particulièrement avertis, sont pressés (grâce aux livraisons toujours plus rapides) et, soucieux du produit, de son origine, demeurent particulièrement exigeants dans leurs actes d’achat.

Par ailleurs, à l’heure où tout est accessible, livré rapidement, le tout contrôlé du bout des doigts, les consommateurs sont en quête de nouvelles alternatives au-delà de l’acte d’achat pur et simple. Ils cherchent dorénavant à apporter une expérience complémentaire comme, par exemple, partager un repas, se divertir … Là où le digital est omniprésent, ils sont tout simplement en quête de ce qu’internet et le e-commerce ne peuvent offrir, l’expérience.

 

Quelles sont les réponses que vous apportez ?

Face à ces révolutions, JLL accompagne l’ensemble de ses clients enseignes dans leur stratégie d’implantation, et leur apporte une véritable mission de conseil, à la fois au travers d’une vision claire et complète du marché (données de flux piétons, valeurs locatives, etc…) mais également dans la définition de leur stratégie de développement et de positionnement. Nous accompagnons également nos clients sur de possibles reconversion de boutiques (en blackstore ou logistique urbaine par exemple) ou encore sur une prise de position sur des formats et formules plus insolites, comme les pop-up stores.

Côté Supply Chain, JLL accompagne l’ensemble des clients, retailers ou non, dans la définition de leur stratégie, du schéma directeur logistique à la mise en œuvre opérationnelle. Entendons par là de la définition de la stratégie de réseau, de l’optimisation de recherche de performance opérationnelle mais également de l’optimisation des niveaux de stocks jusqu’aux systèmes d’information.

JLL maximise le réseau supply chain des organisations de ses clients en redimensionnant leur réseau en fonction de leurs activités, de leur offre de service et en anticipant au mieux leurs besoins futurs.

Grâce à JLL, les coûts d’exploitation de supply chain peuvent être optimisés tout en apportant toujours plus de valeurs aux clients de nos propres clients.

 

 

Comment voyez-vous le commerce dans 5 ans ?

Prédire ce que deviendra le commerce dans 5 ans n’est pas une science exacte. Pour autant, les modèles de transformation engagés aujourd’hui perdureront demain.

 

Le commerce se doit d’intégrer la place de plus en plus importante qu’occupe la technologie dans notre quotidien. Pour autant, ce que recherche le consommateur dans un acte d’achat physique (comprenez en boutique) c’est un recentrage sur l’humain et une mise à distance du monde virtuel. Le commerce de demain doit intégrer cette dimension au cœur du parcours d’achat ; il doit utiliser la technologie à bon escient et capitaliser sur cette dernière afin de recentrer l’expérience d’achat sur l’humain, par exemple en dégageant du temps pour le conseil, pour la personnalisation, pour théâtraliser le lieu de vente etc… Pour autant, commerce « offline » et commerce « online » apparaissent dorénavant comme deux canaux qui convergent et se complètent, les enseignes étant toujours à la recherche de nouvelles passerelles entre commerce digital et commerce physique.

 

La rationalisation est une autre constante à laquelle le commerce fait face aujourd’hui et qui sera toujours d’actualité demain. Face à des loyers en hausse, des résultats qui stagnent et des taux d’effort qui augmentent, la réduction des charges d’exploitation reste un enjeu majeur pour les enseignes qui n’hésitent plus à repenser leurs réseaux. On le sait, certaines enseignes, en particulier des grands groupes, réinventent leurs formats, concentrant leurs investissements sur leurs flagships et les points de ventes qu’elles jugent plus rentables, et ferment les autres. Pour autant, il n’existera plus à terme un modèle unique de flagship synonyme de grands volumes, le flagship de demain sera plus une définition plurielle adaptée à chaque business. Enfin, bénéficier au sein d’un local d’un espace de vente le plus grand possible au détriment d’un espace de stockage est l’objectif le plus important pour une enseigne aujourd’hui et le sera encore davantage demain.

Pour répondre à l’évolution constante des modes de consommation, les modèles supply chain doivent se réinventer quotidiennement en apportant toujours plus de réactivité aux consommateurs. La multiplication des canaux de distribution et l’atomisation des flux logistiques sont autant de facteurs impactant la performance des organisations. La mutualisation des ressources et l’interconnexion des réseaux logistiques doivent permettre de retrouver encore plus de flexibilité. L’émergence de la mutualisation à grande échelle est en train de redéfinir totalement les nouveaux optimums à atteindre. Nous sommes à l’aube d’un nouveau modèle plus économique, plus durable et plus efficient, qui devrait aussi bouleverser les standards des bâtiments actuels et redéfinir la classification des entrepôts.

 

Ainsi, l’avenir du commerce tel que nous le connaissons résidera dans l’intégration d’un commerce sans couture – où virtuel et physique ne feront qu’un –, et dans une révolution des modes d’approvisionnement au travers d’une intégration croissante de la dimension logistique dans la stratégie commerciale ou encore dans une supply chain mutualisée.

 

Pour retrouver Véronique NOQUET et Patrick REMORDS de JLL, RDV à LSA LIVE le 26 & 27 novembre prochain !
Réservez votre place ici : http://bit.ly/2kQGIS2
Regardez le programme ici : http://bit.ly/2IAPZXc
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter