Vers un renouveau de la « french tech » ?

|

Elles s’appellent Giroptic, Citizen Sciences, Lima, Withings ou Voxtok. Si ces marques ne vous disent rien, ce sont peut-être les fleurons d’une industrie high-tech renaissante. Leur point commun ? Elles ont toutes conçu des produits connectés primés au salon CES 2015, du 6 au 9?janvier à Las Vegas. Il s’agit d’une caméra 360° pour Giroptic, d’un tee-shirt connecté pour Citizen Sciences, d’un boîtier de stockage de données pour Lima, d’une montre connectée pour Withings et d’un boîtier de partage de musique haute-fidélité pour Voxtok.

Qu’il s’agisse de produits ­commercialisables ou de technologies vendues aux grandes marques (le D-shirt de Citizen Sciences sera commercialisé par Asics), on retrouve des Français à tous les bouts de la chaîne. Un renouveau de la « french tech » faisant la fierté du ministère de l’Économie, qui a ouvert une salle d’exposition à Bercy pour découvrir ces start-up. Pourquoi la « french tech » fait-elle le buzz ?

Le pouvoir de l’imagination

D’abord parce que la plupart de ces entreprises bénéficient de l’effet d’entraînement du pionnier du secteur, Parrot. Avec ses drones et son capteur intelligent pour les plantes (le Flower Power), la société créée en 1994 par Henri Seydoux réussit à faire parler d’elle avec ses trouvailles. Et met un coup de projecteur sur ses petits ­compatriotes frenchies, créant une émulation. Mais, surtout, parce que les produits connectés n’exigent pas de maîtriser des technologies de pointe et ne sont pas gourmands en capitaux. Concevoir une station météo comme Netatmo ou une ampoule connectée et musicale telle AwoX requiert une qualité qui n’a jamais fait défaut aux Français : l’imagination. Les composants technologiques sont nombreux et accessibles, encore faut-il savoir quoi en faire. Et c’est là que les Français excellent. L’adage « en France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées » n’est peut-être pas qu’un simple lieu commun.

En embuscade
À l’image de la montre connectée Withings ou  de la caméra 360° de Giroptic, plusieurs produits high-tech français ont été primés au salon CES, début janvier à Las Vegas. Ils  bénéficient de l’émulation créée par le pionnier, Parrot.                                                                  

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2349

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message