Vers une confirmation du désengagement de Carrefour en Turquie

|

Georges Plassat, le nouveau PDG de Carrefour, ne l’avait pas caché, la sortie du marché turc était une piste évoquée parmi d’autre pour désendetter le groupe.

Carrefoursa Sabanci

Il semblerait que cette piste se réchauffe depuis l’annonce hier soir de la démission du président de la filiale turque de Carrefour et des autres membres turcs du conseil d’administration.

Un premier signal
Selon les observateurs, ce tir groupé de démissions pourrait signifier le désengagement de son premier partenaire local, Sabanci Holding. Les autorités de la bourse d’Istanbul ont reçu une note les informant du départ de Haluk Dincer, président des activités de distribution et d’assurance de Sabanci, du conseil d’administration de CarrefourSA, la société opérationnelle de Carrefour en Turquie : «Puisque nous n'avons pas reçu le soutien et l'aide nécessaires de la part de notre actionnaire majoritaire Carrefour, nous avons réalisé que nous ne pouvions pas être utiles et nous avons pris la décision de démissionner.»

2e sortie en vue

CarrefourSA est détenue par Carrefour (58%à, Sabanci (38,8%) et le reste en actions. Cette sortie, si elle se confirme, serait la seconde après celle de la Grèce, annoncée le 15 juin dernier.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter