Marchés

Viande de cheval: "des sanctions devront être prononcées" affirme le président Hollande

|

François Hollande a estimé, ce lundi 11 février, que « des sanctions devront être prononcées » dans l'affaire des plats surgelés confectionnés à base de viande de cheval en lieu et place de bœuf.

François Hollande
François Hollande© Florence Henrion/ François Hollande 2012

« Il y a eu des manquements, visiblement, des profits, des comportements inadmissibles, des sanctions devront être prononcées, administratives et pénales si le dossier le justifie », a déclaré le chef de l'Etat en marge de l'inauguration d'un nouveau bâtiment des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine, en banlieue parisienne.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message