Marchés

Viande de cheval: Findus mis hors de cause annonce un train de mesures

|

Dossier L’annonce tombe à pic. Quelques minutes après que les trois ministres Stéphane Le Foll, Benoit Hamon et Guillaume Garot aient désigné Spanghero comme principal responsable d’une « fraude commerciale », Findus annonce un plan de mesures pour rassurer ses consommateurs.

Findus ne mesure pas encore les conséquences économiques de cette affaire de viande de cheval, mais maintenant que l’entreprise est mise hors de cause, elle annonce trois séries de mesure par la voix de son directeur général France, Matthieu Lambeaux: « Cette affaire a montré que les industriels ne devaient pas se reposer sur les autres acteurs de la filière ou sur la législation. C’est à notre marque que les consommateurs font confiance et c’est à celle?ci de la mériter. Notre objectif est de nous assurer que ce type de situation ne se reproduise plus. Pour y parvenir, Findus s’engage à tout mettre en œuvre pour garantir la qualité et la traçabilité que ses consommateurs sont en droit d’exiger. »

Voici les trois séries de mesures détaillées:

1. Depuis le lundi 4 Février, Findus France réalise des contrôles ADN sur l’intégralité de ses lots de produits contenant du bœuf :

- 100% des lots de viandes de bœuf entrant dans la composition des recettes Findus France font l’objet de tests ADN en amont de la transformation.

- 100% des lots de plats cuisinés contenant du bœuf font également l’objet de tests ADN avant d’être mis sur le marché.

2. A compter de début mars, les consommateurs pourront vérifier sur le site www.findus.fr que les produits sont conformes aux tests.
Il leur suffira de saisir le numéro de lot figurant sur l’emballage. D’ici là, ils peuvent continuer à contacter le service consommateurs au numéro vert 0800 20 50 53.

3. Depuis le lundi 11 février, Findus France travaille avec ses partenaires et les acteurs de la filière viande bovine pour une démarche volontaire :

- Mettre en place une chaine d’approvisionnement plus courte et transparente

- Assurer une sélection stricte et une traçabilité des viandes contrôlée par un organisme vérificateur indépendant.

1 commentaire

Gobgob

15/02/2013 00h32 - Gobgob

C'est trop tard pour Findus. Comme disait mon grand père, ce n'est pas quand on a chié dans son froc qu'il faut serrer les fesses!
ça fait déjà des années qu'ils nous vendent des "plats" infâmes, ce coup-ci c'était du cheval, mais allez savoir ce qu'il y a déjà eu dedans; et ce qu'il y aura avec l'arrivée de l'autorisation de "nettoyage" des viandes à l'acide lactique afin de nous refourguer des morceaux jusqu'ici considérés impropres à la consommation humaine...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA