« Viandes de France », effet de com’ ou vrai changement

|
JeanRoze_Etiq_Bœuf.jpg
JeanRoze_Etiq_Bœuf.jpg© photos DR

Depuis le 1er mars, les linéaires de produits carnés sont dotés d’un nouveau logo. Ou plutôt de sept ! Viandes de France, annoncé tout juste un an après le scandalede la viande de cheval, garantit en effet pour chaque filière animale que le produit étiqueté est issu d’un animal né, élevé, abattu et transformé en France. Une vraie avancée pour valoriser les plats élaborés ou les produits charcutiers, qui recourent souvent à des solutions d’importation, et clarifier ainsi la provenance.

Mais au rayon boucherie, quel changement La mention VBF (viande bovine française) ou VPF pourle porc existait déjà depuis belle lurette. Oui, mais voilà : « Le sigle se montrait peuclair pour le consommateur », admet Stéphanie Bérard-Gest, directrice marketingchez Charal. La marque travaillait d’ailleurs à un autre pictogramme pour mieux valoriser l’origine de ses approvisionnements. L’offre gagne donc en clarté… « et en cohérence ! », clament à l’unisson les présidents des interprofessions de viandes. En magasins, ces logos seront expliqués via des informations sur le lieu de vente. Reste à savoir si l’argument sera suffisant pour regagner la confiance des consommateurs.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2309

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message