Victime d'un piratage, le site marchand Castorama.fr a fermé ses portes pendant 22h

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le site marchand de l'enseigne spécialisée dans le bricolage aurait été victime, mercredi 8 juin, d'un piratage. Résultat, le moteur de recherche de la plateforme affichait des résultats qui n'ont pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. Et Castorama de fermer purement et simplement son portail pendant près de 22h.

A la réouverture du site marchand, l'enseigne a choisi de communiquer auprès de ses clients avec humour
A la réouverture du site marchand, l'enseigne a choisi de communiquer auprès de ses clients avec humour

Que s’est-il vraiment passé sur le site marchand de Castorama.fr ? La chaine de magasins de bricolage a été victime de ce qui ressemble à première vue à un piratage de sa plateforme marchande, ou au mieux, à une blague de très mauvais goût. Mercredi 8 juin 2016, les internautes se connectant à la plateforme marchande de l’enseigne ont en effet pu assister à un détournement en bonne et due forme de son moteur de recherche.

Une barre de recherche qui s'affole
Concrètement, pour une recherche portant sur des "outils" commercialisés par l’enseigne, le générateur de la barre de recherche fonctionnant avec un principe d’auto-complétion, affichait des propositions telles que "outil téléphone maison" ou "outil or not outil". Pêle-mêle, quelques exemples pas piqués des hannetons : "marteau pour chasser des loutres", "scie maman scie", "clou vis Cornillac", "tournevis pour un webmaster au chômage", "clou de girofle", "jardin pour courir nue", "douche pas à mon poste"… la liste est longue et ne s’arrête pas là.


Ça aurait pu être simplement drôle si toutes les propositions étaient teintées d’un humour certes tout à fait subjectif, mais somme toute, assez léger. Sauf que les internautes ont été confrontés à des propositions de résultats bien plus douteuses, parfois de nature sexuelles, outrancières ou même ordurières. Il était alors environ 16h. Les réactions sur les réseaux sociaux ne se sont pas fait attendre, les internautes multipliant alors les messages à l’adresse de l’enseigne, certains s’interrogeant de la situation, d’autres appelants Castorama à réagir. Le ‘Castorama Gate’ est alors en train de prendre forme, avec la création d’un hashtag dédié, #Castoramagate.

L'enseigne présente ses excuses
De son côté, à peu près au même moment, Castorama a notifié sur Twitter la découverte du problème, sans toutefois en dire davantage, l’enseigne a tenté de calmer le jeu par le biais du community management pour le moins habile. "On ne cautionne pas les phrases insultantes, mais on ne dit pas que certains des internautes n'ont pas d'humour !". Avant carrément de présenter ses excuses auprès de ses clients.
Certains médias ont évoqué la possibilité d’une opération téléphonée par l’entreprise, un coup de com' en somme. Sur le compte Twitter officiel de Castorama, l’enseigne est pourtant très claire : "Comme vous avez pu le constater le moteur de recherche de notre site internet a été victime de malveillance". Il était alors 16h19. Dans la foulée, ampleur de l’affaire oblige, le site marchand ferme ses portes, temporairement du moins. Il sera rouvert le lendemain, jeudi 9 juin 2016, autour de 14h, non sans faire un clin d’œil aux événements sur la page d’accueil du site :"Scie seulement toutes les blagues étaient drôles", l’enseigne a misé sur l’humour pour réagir à la situation.

Si ce n’est pas son concurrent Leroy Merlin qui s’en plaindra, ce dernier a néanmoins fait preuve de solidarité, se fendant même d’un tweet de soutien à Castorama.  

Fermé pendant environ 22 heures, ce coup dur au site marchand de Castorama va nécessairement représenter un manque à gagner pour l’enseigne. Difficile pour autant d’évaluer dans quelle mesure, mais avec un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros en 2014, sûr que le géant du bricolage s’en remettra.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA