Victoria's Secret ne garde pas les petits secrets.

|

BRÈVES Le site Internet de l'enseigne n'était pas sûr. Certains internautes ont pu accéder aux commandes et aux profils consommateurs de certaines clientèles. Conclusion : une condamnation.

Victoria's Secret devra verser 50 000 dollars de dommages et intérêts à certaines de ces clientèles New Yorkaises dont les goûts pour leurs dessous ont été mis au su et au vu d'internautes malicieux. Outre les réparations financières, le groupe de lingerie devrait renforcer la sécurité de son site web.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations