Vinexpo 2015 : La Belle Sandrine a une sœur jumelle rouge

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier La Belle Sandrine, spiritueux de la société Le Club des Marques (ex-Armadis), n’est plus seule. Elle est déclinée dans une version rouge, conçue comme une base de cocktail.

La Belle Sandrine s'est vendue à 100 000 exemplaires en 2014. Elle renaît après une période d'oubli d'une quinzaine d'année. La version Red vient d'être lancée.
La Belle Sandrine s'est vendue à 100 000 exemplaires en 2014. Elle renaît après une période d'oubli d'une quinzaine d'année. La version Red vient d'être lancée.

La Belle Sandrine est un spiritueux composé d’armagnac jeune, de jus et d’arômes. La recette historique de cette marque doit sa couleur jaune-orangée à l’ajout de jus de fruits de la passion. La version rouge, présentée sur Vinexpo 2015, contient des fruits rouges. « Nous avons conçu cette nouvelle recette comme une base de cocktail, détaille Gérard Pujau, directeur administratif et commercial du spécialiste des armagnacs Armadis, devenu en janvier 2015, Le Club des marques. La Belle Sandrine Red (16°, environ 13 €) peut être allongée de jus d’ananas, d’eau pétillante ou d’un autre alcool »

Etiquette d'inspiration Art Déco

Le dessin de l’étiquette reste inchangé : une jeune femme assise et peu vétue, en train de piquer une fleur dans sa chevelure. Dans la version orangée, la Belle Sandrine est blonde. Dans la version rouge, la jeune femme est brune. « En attendant une version rousse... », imagine Gérard Pujau.

Histoire d’une renaissance

Créée à la fin des années 70, la Belle Sandrine a connu son heure de gloire dans les années 80 avec, à l’époque, un million de bouteilles vendues chaque année. Puis, suite à un changement de distributeur, ce spiritueux est tombé dans l’oubli. Le Club des Marques a souhaité relancer cette Belle Sandrine et l’a relooké en 2014, cela avec une étiquette Art Déco à l’avant et à l’arrière de la bouteille. Pour le moment, cette marque est essentiellement diffusée en GMS dans le Sud-Ouest.... en attendant un destin plus national. "Cette marque se vend très bien en cadeau-souvenir de notre région mais aussi pour offrir à toutes les Sandrine", a remarqué Gérard Pujau.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA