Virgin suspendue au sort du tribunal, qui se prononcera lundi 14 janvier

|

C'est ce lundi que les 1000 salariés et la direction sauront si Virgin Store est placée en redressement ou en liquidation judiciaire.

Verdict lundi. L'enseigne Virgin, qui a déposé le bilan le mercredi 9 janvier, en saura davantage sur son sort lundi 14 janvier. Le tribunal de commerce de Paris doit examiner ce jour le dossier de cessation de paiement déposé par Virgin. Il pourrait placer le distributeur en redressement judiciaire ou prononcer la liquidation de l'entreprise.

Réactions politiques

Dans l'attente de la décision, les ractions politiques ont été nombreuses. Parmi elles, celle de Bertrand Delanoé, maire de Paris (PS), qui a écrit à l'actionnaire principal des magasins Virgin, Walter Butler, pour lui demander, si aucun repreneur ne se manifestait, la mise en place d'un plan social "digne et respectueux des intérêts de chacun", a-t-il annoncé sur Twitter.

"J'apporterai tout mon soutien à une solution de reprise que je souhaite voir aboutir, soucieux de la présence d'une offre culturelle de qualité et de proximité pour les Parisiens", a-t-il encore écrit à Walter Butler, président de Butler Capital Partners (BCP).

Pierre Laurent (PCF) s'est adressé au gouvernement pour dénoncer "une logique financière et de liquidation des emplois en vue d'atteindre un taux de profit maximal".

La dette de Virgin s'élèverait à 22 millions d'euros.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter