Concepts de magasins

Visite de l'enseigne coréenne Stretch Angels

|

En avril 2019, le voyage d’étude retail du Master Distribution et Relation Client de Paris-Dauphine s’est déroulé en Corée du sud. Les étudiants ont photographié et commenté une série de magasins innovants. Leur visite de l'enseigne Stretch Angels fait l'objet d'un des "carnets de route" que LSA publie en partenariat avec ce Master. 

Stretch Angels

Stretch Angels, lancée en novembre 2018 à Séoul, est une enseigne de prêt-à-porter et d’accessoires premium mais accessibles. L’enseigne cherche à séduire sa cible principale, les millennials coréens ultra connectés.

La jeune marque a ouvert sa première boutique dans un espace de 350 m2 à Garosu-gi, dans le quartier branché de Gangnam. Elle propose d’embarquer le shopper dans un voyage immersif et 100% instagrammable.

La mise en scène est telle que le shopper en oublie l’offre sportive et branchée vendue par la marque pour se concentrer sur le décor et l’expérience vécue.

La théâtralisation du voyage commence depuis la rue avec une partie de la façade du magasin en forme de coque d’avion.

Dès l’entrée, le shopper entre dans un aéroport. Ici, tout est coloré et rétro. Face à lui, il peut retrouver des valises remplies de produits, ainsi qu’un affichage numérique indiquant les prochains départs. La mise en ambiance est poussée jusqu’aux caisses, qui sont sous forme de comptoir de check-in.

La signalétique « 2nd floor – Fly with Angels » invite ensuite le shopper à s’avancer vers un premier espace très instagrammable. Le client devient passager sur les sièges confortables d’un avion où des produits sont exposés.

Le départ est imminent !

Ensuite, une échelle de piscine attire son regard, et le pousse vers le second étage.

Après un embarquement et un vol, le client est arrivé à sa destination de vacances de rêves : cocotiers, piscine, bar de plage, marché, ring de boxe, planches de surfs, machines de sport outdoor, et même les cabines d’essayage le transportent au soleil.

Tout en étant extrêmement photogéniques, ces supports merchandising permettent également de présenter l’offre.

A la redescente, le shopper débarque pour récupérer ses bagages et est parfaitement guidé par la signalétique pour, soit passer au comptoir d’enregistrement pour payer, soit sortir à « Exit to reality ».

L’ensemble du magasin est conçu pour inviter le client à immortaliser et partager ce moment sur les réseaux sociaux. Et c’est efficace ! Cette stratégie de mise en scène exacerbée est tellement poussée qu’on se demande si cela reste quand même un lieu de vente. En espérant que les passagers n’oublient pas de redevenir shoppers et de passer en caisse !

 

Article écrit par Julia Auffret-Cariou, Domitille Raimbault, Camille Hervio

Etudiants - Master 206 : Distribution et Relation Client

Université Paris-Dauphine

 

Carte d’identité de la marque :

-             Nombre de magasins : 2 magasins propres (Hongdae store et Garosu-gil store) et présente dans 3 centres commerciaux (Lotte Duty Free Store, Hyundai department store, Shinsegae department store Gangnam) à Séoul

-             Superficie moyenne : 340 m2

-             Prix moyen : 80€

Carte d’identité du point de vente de Garosu-gil :

-             Surface de la boutique : 340 m2

-             Offre : vente de vêtements & accessoires (sacs, casquettes, bonnets) de style sport & branché

-             Positionnement prix : premium accessible

-             Services proposés : livraison & click-and-collect

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter