Vivarte sur la voie du redressement

|

Le groupe Vivarte a conclu son exercice 2012-2013 avec un chiffre d'affaires en baisse de 1,8%, à 3,04 Mrds €. Et de là découle un joli cas d'école. À la lecture de ces résultats, deux questions à poser. La première, celle de l'instant présent, consiste à se dire que ce -1,8% n'a rien de fameux. Certes, chiffre d'affaires ne veut pas dire marge, mais, ce n'est jamais un bon signal envoyé que de voir ainsi ses ventes reculer.

D'autant que ce -1,8% n'est qu'une moyenne, cachant par définition bien des disparités. Les enseignes Caroll (+4,6%, contre -3,9% en 2012), Minelli (+4,7%) ou San Marina (+2%), se portent plutôt très bien. Ce qui n'est pas le cas de Naf Naf (-2,2%, contre -10%, un an plus tôt), André (-3,2%) ou La Halle aux vêtements (-5,7%, contre -9,6% l'année précédente).

Or La Halle et André pèsent bien sûr d'un grand poids au sein du groupe Vivarte. Ce qui signifie donc que si la restructuration engagée est en marche, elle est encore loin d'être achevée...

De quoi arriver donc à la seconde lecture. Plus positive celle-là. La restructuration en cours commence à porter ses fruits : ce -1,8% vient en effet après un -4,6% pour l'exercice 2011-2012. Et si Naf Naf ou La Halle aux vêtements sont toujours en recul, celui-ci est moindre... Du mieux, donc.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2288

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres