Vivarte suspend le paiement de sa dette le temps de sa renégociation

|

Vivarte, qui regroupe les enseignes André, Naf Naf, La Halle, Kookaï ou encore San Marina, annonce suspendre le paiement de sa dette le temps de sa renégociation.

Marc Lelandais est le Pdg de Vivarte.
Marc Lelandais est le Pdg de Vivarte.

« Le groupe a décidé, en l'état, de reporter tout paiement dû à ses prêteurs au titre de la dette d'acquisition pour assurer une situation de liquidité du groupe satisfaisante », précise le groupe, dans un communiqué.

2,8 milliards d'euros de dette

Cette annonce intervient alors que Vivarte tenait ce mardi 11 février 2014 une grande réunion d'information de ses créanciers, visant à lancer la renégociation de sa dette, qui atteint 2,8 milliards d'euros – héritage du montage financier effectué à l’occasion de son rachat sous forme de LBO, en 2007.

160 créanciers

Le Pdg du groupe, Marc Lelandais, a ainsi donc mandaté l'administratrice judiciaire Hélène Bourbouloux, afin de négocier à l'amiable avec les 160 créanciers de Vivarte. « Dans un contexte ultra-concurrentiel et une consommation en berne, Vivarte a fait le choix de protéger sa position de liquidité et ses marges de manœuvres en privilégiant l'activité opérationnelle et le plan de transformation », explique encore le groupe.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter