Vivarte tente le hard-discount avec Parti Prix

Dernière-née du groupe, l'enseigne Parti PRIX s'appuie sur l'ancien réseau de feu Creeks et sur la puissance d'achats de Vivarte.

>D'emblée, le ton est donné. La nouvelle enseigne, dont la paternité revient à l'ancien PDG de Vivarte, Georges Plassat, se positionne sur le prix. Logique, puisque Parti PRIX se place sur le créneau de Vêt'Affaires, davantage que sur celui de Fabio Lucci et autres Babou, un brin plus élevé dans le niveau de l'assortiment. « Notre objectif est d'offrir une réponse sur l'entrée de gamme, sur laquelle il n'y a pas l'offre qui convient », précise Bernardo Sanchez Incera, le nouveau directeur général du groupe Vivarte depuis le mois de mars. Le prix moyen de l'article est fixé à 4 EUR, et les premiers prix se situeront à 10 centimes d'euro pour une paire de chaussettes.

Une pointe de prêt-à-porter

Vingt-cinq magasins à l'enseigne, sous forme de succursales réparties dans toutes les zones périphériques de France, ouvriront le 18 août prochain. Une force de frappe due à l'héritage des vingt magasins Creeks. Sur les vingt-cinq points de vente, dix-huit proviennent de cette enseigne que Vivarte a décidé de supprimer l'an dernier pour des raisons de rentabilité. Les sept autres sont issus de transferts d'enseignes du groupe, comme la Halle, qui ont laissé des emplacements vacants pour migrer ailleurs. La nouvelle enseigne bénéficiera également de l'entrepôt de Creeks, situé à Toulouse.

Pour faire la différence, Parti PRIX ne se limitera pas à une offre de vêtements basiques, tee-shirts et sous-vêtements. Mais se risquera avec certains produits sur un créneau un peu plus mode. « Nous voulons donner une petite pointe de prêt-à-porter sur une catégorie de produits où nous sommes déjà bien présents avec d'autres enseignes du groupe, notamment la Halle », explique Jean-Michel Noir, PDG de la Halle et membre du comité de direction de Vivarte. Concrètement, la nouvelle enseigne pourra tirer profit de synergies avec le groupe sur les plans de l'immobilier, de la gestion des magasins, mais aussi des achats. Le sourcing, majoritairement asiatique, s'appuiera directement sur les six plates-formes existantes du groupe d'équipement de la personne.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1823

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous