Vive le « homing » !

|
Chiffre d'affaires total* 9 054 M E CA additionnel* s+ 286 M E Évolution en valeur** s + 3,3 %
+ 1,1 % en hypers - 0,8 % en supers Évolution du linéaire moyen + 1,4 % en hypers - 1,2 % en supers
Chiffre d'affaires total* 1 667 M E CA additionnel** s + 55 M E Évolution en valeur** s + 3,4 %

Belle année 2009 pour plusieurs segments parmi les plus importants de l'offre épicerie salée, dont les produits apéritifs et les féculents, qui surfent sur quelques-unes des tendances les plus fortes du moment. Le fameux homing, notamment (qui veut que l'on préfère de plus en plus recevoir chez soi plutôt que d'inviter au restaurant) et, au-delà, l'environnement économique favorable au fait-maison. À noter l'évolution très comparable des circuits hypers-supers et hard-discount. Ce dernier a, bien sûr, profité de la demande croissante en produits de base, mais a également su résister, mieux que sur d'autres rayons, à la pression accrue des MDD du réseau hypers-supers.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2114

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous