Voici le TOP 100 du rayonnement numérique des marques [Classement]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Malgré un trio de tête inchangé, la 8e édition du TOP 100 du rayonnement numérique des marques, élaboré par La Factory NPA, est marqué par quelques évolutions, à l’instar d’un retour en force des distributeurs sur la partie mobile et sur les réseaux sociaux.

TOP 100 du rayonnement numérique des marques
TOP 100 du rayonnement numérique des marques © La Factory NPA

Les performances digitales des retailers sont devenues un objectif stratégique. Pour rendre compte des investissements pluri-média et de leurs performances à la fois sur le web, les réseaux sociaux et le mobile, La Factory NPA a publié en octobre 2016 la 8e édition du TOP 100 du rayonnement numérique des marques. Premier enseignement du classement : Orange, Microsoft et Crédit Agricole occupent toujours la tête du classement. Premier distributeur, Leclerc occupe la 21e place du classement général. "L’enseigne a beaucoup communiqué sur ses applications mobiles, comme le drive ou quiestlemoinscher.com", explique Xavier Campo, Directeur de la Factory NPA. Sur le classement mobile, Leclerc occupe même la 4e place du TOP 100. "Mais l’écart se réduit avec les autres distributeurs, poursuit l’expert. Carrefour et Auchan occupent ainsi respectivement la 14e et 15e place du classement mobile.

La grande distribution alimentaire confirme ainsi sa percée sur un web toujours plus mobile, entamée en 2015. Avec 5 marques dans le Top 20 mobile, c’est le secteur le plus représenté sur ce domaine. L’impulsion des usages mais aussi des nouvelles règles d’indexation Google pousse les marques et les enseignes à être de plus en plus nombreuses à proposer des expériences mobiles de leur site web principal, via le responsive design ou des sites spécifiques. Lidl affiche une bonne performance "grâce à une vraie cohérence dans la communication. A contrario, Netto occupe la 100e place car il privilégie les dispositifs traditionnels, et peu le digital", poursuit Xavier Campo. Côté non-alimentaire, FNAC et Ikea sont bien placés, grâce à une solide implantation web via les services.

L'avénement du Social Media

De façon générale, les scores de cette 8e édition sont en progression par rapport au semestre précédent grâce au Social Media. "Ce domaine est celui qui a connu le plus de bouleversements sur la période, qu’il s’agisse de la montée en puissance de nouveaux acteurs ou de fonctionnalités, précise Xavier Campo. Les marques ont montré une réelle agilité pour s’approprier rapidement ces évolutions afin de maintenir, voire augmenter, leurs performances sur ce domaine". Grâce à des communautés importantes et installées mais aussi au déploiement de nouvelles fonctionnalités (360, Live, Emoji…) Facebook, continue d’être le lieu principal de l’activité Sociale. Les marques confirment de plus l’approche plus qualitative concernant les contenus observée lors de la précédente édition, avec une stabilisation de la fréquence moyenne de publication  à 0,6 post/jour. Les distributeurs ne font pas exception, avec "une bonne compréhension des codes utilisés sur les réseaux sociaux et des mises en ligne de contenus pertinents".

Instagram confirme sa forte popularité auprès des marques : 84% des marques y sont présentes contre 72% lors de la précédente édition (+12%). Instagram continue à générer un engagement important avec pratiquement 12 millions d’interactions sur les 6 premiers mois de 2016 pour les comptes des marques du Top 100. Nouveau pour cette édition, 8 marques ont déjà développé une présence sur SnapChat : FNAC, Gemey Maybelline, L’Oreal, Séphora, Renault, Volkswagen, LCL et Crédit Agricole. Les marques beauté sont, tous réseaux sociaux confondus, très représentées, notamment en termes de social media, grâce à une forte présence sur la vidéo et leurs partenariats avec des influenceurs/YouTubeurs.

"Le rayonnement numérique est décorrélé des investissements médias", conclut Xavier Campo. Ainsi, les marques de produits de grande consommation sont relativement peu présentes car elles proposent des "dispositifs plus modestes". Citons tout de même l’arrivée de Nespresso dans ce classement au 51e rang. 

Le TOP 100 du rayonnement Numérique 

Classement Général
Rang Marque Rang Marque
1 ORANGE 51 NESPRESSO
2 MICROSOFT 52 INTERMARCHE
3 CREDIT AGRICOLE 53 VOLKSWAGEN
4 AMAZON 54 TOYOTA
5 SFR 55 CONFORAMA
6 SNCF 56 CITROEN
7 LA POSTE 57 MMA
8 SAMSUNG 58 VOLVO
9 BNP 59 OPEL
10 LA BANQUE POSTALE  60 QUICK
11 FDJ 61 MAAF
12 CAISSE D EPARGNE 62 GMF
13 LECLERC 63 ENGIE
14 IKEA 64 MINI
15 SONY 65 GEMEY
16 CARREFOUR 66 FIAT
17 CREDIT MUTUEL 67 HYUNDAI
18 FNAC 68 DIOR
19 LA REDOUTE 69 MACIF
20 FREE 70 COFIDIS
21 LCL 71 KFC
22 BOUYGUES TEL  72 MIXA
23 EDF 73 KIA
24 AUCHAN 74 KELLOGS
25 CIC 75 BUT
26 DECATHLON 76 COCA COLA
27 AIR France 77 BRICO DEPOT
28 HP  78 SKODA
29 MAC DONALD 79 SOFINCO
30 RENAULT  80 CARTE NOIRE
31 LEROY MERLIN 81 CHANEL
32 DLP 82 AFFLELOU
33 MERCEDES 83 LAPEYRE
34 AXA 84 CETELEM
35 BMW 85 YOPLAIT
36 LIDL 86 OPTIC 2000
37 CASTORAMA 87 SEAT 
38 MEETIC 88 MATMUT
39 NISSAN 89 JEEP
40 DARTY 90 VISTAPRINT
41 APPLE 91 CARGLASS
42 SYSTÈME U 92 DS
43 KIABI 93 INTERSPORT
44 AUDI 94 NIVEA
45 L OREAL  95 DACIA
46 PMU 96 KRYS
47 SEPHORA 97 ATOL
48 PEUGEOT 98 PACO RABANNE
49 BOURSORAMA 99 LINDT
50 FORD 100 NETTO

Méthodologie

Réalisé à partir de l’indice de rayonnement numérique exclusif de La Factory NPA, ce classement mesure la performance globale des 100 premières marques annonceurs en France sur les trois dimensions digitales : le Web (popularité des sites, indexation), les réseaux sociaux (présence et activité de la marque, engagement des communautés sur Facebook, Youtube, Twitter, Dailymotion, Google+, Instagram, Pinterest, LinkedIn et Viadéo), le mobile (adaptation des sites aux usages mobiles, présence, popularité et performance des applications sur iOS et Android).L’indice intègre plus de cent variables sur les différentes dimensions étudiées. Les relevés ont été réalisés du 1er janvier 2016 au 30 juin 2016. sur le web, les réseaux sociaux et le mobile. Cette étude de référence à destination de tous les professionnels du marketing digital permet d’évaluer les dispositifs digitaux des annonceurs leaders, mais aussi de connaître dans chaque secteur les dernières tendances digitales en France, de dégager des best-practices digitales des grandes marques, de mieux évaluer les stratégies digitales et d’identifier les différents leviers activables. 

1 commentaire

Bon

20/10/2016 18h52 - Bon

Lisez la méthodo de ce classement, et vous pourrez tout de suite jeter cette étude d'où elle n'aurait jamais du sortir. LSA, c'est pas sérieux de publier des âneries pareilles.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA