Volailles du Périgord en liquidation judiciaire, des repreneurs potentiels sont déjà sur les rangs

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'entreprise de Volailles du Périgord, qui compte 206 salariés à Terrasson (Dordogne) et près de 300 fournisseurs, a été placé en liquidation judiciaire hier par le tribunal de commerce de Périgueux. Une poursuite d'activité jusqu'au 31 janvier a également été prononcée par le tribunal qui entérinera le 24 janvier le choix d'un repreneur potentiel.

Le Groupe agro-alimentaire coopératif Maïsadour, basé dans les Landes, qui selon son site internet a dégagé pour l'exercice 2010/2011 un résultat positif de 10 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 1,206 milliard d'euros, a fait connaître son intérêt pour la reprise.

Denis Lambert, le PDG du groupe agro-alimentaire LDC, qui consacre 70,4% de son activité au pôle volaille en France pour, selon le site internet du groupe, un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 milliard d'euros, était présent en Dordogne pour également manifester son intérêt dans la reprise des Volailles du Périgord.

Un troisième repreneur, le groupe breton Ronsard, serait également sur les rangs.
 

"Quarante-six salariés sont aux prud'hommes dans l'attente d'une décision prévue pour le 28 février, pour des heures supplémentaires non payées à leur taux majoré, des problèmes de discrimination et de travail dissimulé", avait précisé l'avocat des salariés, Me Patrice Reboul.

Les volailles du Périgord, entreprise qui appartient à la famille Gaye, produit des volailles et des lapins à destination des moyennes et grandes surfaces et accuserait un déficit de plus de 10 millions d'euros.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA