Marchés

VPF devient le signe de reconnaissance de l'origine France pour les viandes porcines

|

Au cours de l 'assemblée générale de l'association VPF qui s'est tenue ce matin, il a été décidé que le cahier des charges du logo VPF s'applique aux viande de "porcs nés, élevés, abattus, découpés et désossés en France". Dans un premier temps, le cahier des charges mentionnait des exigences en matière de "bonnes pratiques d'élevage". L'association VPF qui réunit l'ensemble de la filière porcine y compris la grande distribution a donc opté pour la simplification afin que ce logo puisse être approprié par le plus grande nombre. En ce qui concerne la viande fraîche, "cela ne devrait pas poser de problèmes", estime Paul Rouche, directeur SNIV-SNCP, le syndicat représentant les intérêts des entreprises françaises de viandes. Il est vrai que 95% des volumes vendus en grandes surfaces alimentaires sont d'origine France. Pour la charcuterie, les choses devraient être un peu plus compliquées car les volumes transformés sont pour partie importés. L'application de ce logo sur les produits  n'a rien d'obligatoire. Cependant, l'identification de l'origine s'avère un critère déterminant d'achat pour les consommateurs, après le prix et la qualité. Pour les éleveurs, "c'est peut-être là le moyen de relancer la consommation, alors que la filière traverse une crise sévère liée à la flambée du prix des matières premières",  insiste, Paul Rouche.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter