Wal-Mart: la plus grosse plainte en nom collectif devant la Cour suprême

|
1505_WalMart_Chine

La Cour suprême des Etats-Unis a accepté d'examiner la plus grosse plainte en nom collectif de l'histoire, qui réunit 1,5 million d'employées et anciennes employées du distributeur américain Wal-Mart. La plus haute juridiction des Etats-Unis devrait examiner le dossier au printemps 2011 et dire avant juin si elle donne son feu vert à cette plainte tentaculaire pour discrimination sexuelle. A l'origine de l'affaire, sept employées de Wal-Mart ont porté plainte en 2001 pour discrimination assurant "être payées moins que les hommes à des postes comparables, en dépit d'une meilleure notation et d'une plus grande ancienneté". En 2007, en première instance, un juge fédéral les a autorisées à représenter en leur nom la totalité des employées de Wal-Mart depuis décembre 1998, soit environ 1,5 million de personnes. La décision a été confirmée en avril par la Cour d'appel de San Francisco dans une décision très serrée à 6 voix contre 5, aujourd'hui contestée par Wal-Mart devant la Cour suprême. Il s'agit de "la plainte en nom collectif contre un employeur la plus vaste de l'histoire à plusieurs degrés", estime la chaîne de grandes surfaces dans sa requête, en rappelant que ce sont "des milliards de dollars" qui sont en jeu.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter