Wal-Mart publie des chiffres décevants

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Avec un bénéfice net en fort recul au deuxième trimestre 2015-2016, le numéro un mondial de la distribution est en perte de vitesse. Wal-Mart a annoncé revoir ses prévisions à la baisse le 18 août 2015. 

Malgré des ventes en progression aux Etats-Unis, Wal-Mart n'a pas publié des résultats très positifs au Q2 2015.
Malgré des ventes en progression aux Etats-Unis, Wal-Mart n'a pas publié des résultats très positifs au Q2 2015.© Wal-Mart

Un bénéfice net en baisse, des ventes internationales en recul : Wal-Mart a annoncé des chiffres décevants pour le Q2 2015-2016 dans un communiqué daté du 18 août 2015. Le géant de la distribution affiche un bénéfice net de 3,48 milliards de dollars, en baisse de 15,1% par rapport au Q2 2014-2015. Le chiffre d’affaires de la compagnie reste stable à 120,2 milliards de dollars, contre 120,1 milliards de dollars à la même date en 2014, soit une augmentation de 0,1%. L’action de Wal-Mart a directement chuté à la bourse de New York, et les prévisions de la firme ont été revues à la baisse pour le 3e trimestre 2015 et l’exercice fiscal 2015-2016. Les ventes aux Etats-Unis restent bonnes, en hausse de 4,8% par rapport à 2014, et représentent 74 milliards de dollars. A l’international, la situation est moins positive : les ventes sont en baisse de 9,6%, passant de 33,9 milliards de dollars à 30,6 milliards.

Les investissements et hausse de salaires plombent Wal-Mart

Le vice-président et directeur financier de Wal-Mart, Charles Holley a justifié les chiffres décevants de son entreprise : "Nous continuons à investir pour améliorer l’expérience du client. Le bénéfice d’exploitation sera sous pression pour le reste de l’année, du fait des investissements en magasins et des heures supplémentaires." Le directeur financier a aussi ajouté que, "la marge brute de Wal-Mart aux Etats-Unis est toujours impactée par les fluctuations du dollar. Nous attendons un bénéfice par action entre 4,4 et 4,7 dollars sur l’exercice fiscal 2016." Des exigences revues à la baisse : les analystes misaient sur un bénéfice par action oscillant entre 4,7 et 5,05 dollars. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA