Walmart enregistre une hausse de 40% de son CA e-commerce

|

Les efforts colossaux accomplis par le groupe depuis 2016 pour se digitaliser commencent à porter leurs fruits.

Walmart

Le chiffre d'affaires e-commerce de Walmart, scruté de près à la suite d'un ralentissement de la croissance pendant les fêtes de fin d'année, a crû de 40% aux Etats-Unis sur un an au deuxième trimestre. Au cours des trois mois précédents, les ventes n'étaient en hausse que de 33%. Ces bonnes performances sont le fruit d'un lourd effort de transformation pour Walmart, qui a racheté en août 2016 la bombe de l'e-commerce américain Jet.com pour 3,3 milliards de dollars et a placé son fondateur et PDG Marc Lore à la tête de ses activités e-commerce et omnicanales. Le groupe, qui fait face à la pression de plus en plus pressante d'Amazon, subit depuis deux ans une digitalisation à marche forcée prenant la jeune pousse pour modèle et investissant lourdement dans les technologies pour fluidifier le parcours de ses clients.

Pour booster ses résultats e-commerce, Walmart a lancé un nouveau site en mai 2018 et a travaillé à enrichir son catalogue, qui a triplé en 2017 pour atteindre plus de 70 millions de références. Le géant a multiplié pour y parvenir les rachats d'e-commerçants spécialisés (Shoebuy en janvier 2017, Moosejaw en février, Modcloth en mars, Bonobos en juin…). Il facilite également la vie de ses fournisseurs, qui n'ont affaire, depuis l'année dernière, qu'à un seul acheteur pour commercialiser leurs produits en ligne et en magasin. Walmart a également travaillé sa logistique, proposant depuis 2017 la livraison gratuite en 2 heures de produits d'épicerie à une partie de ses clients américains (un service qui sera disponible dans plus de 100 villes du pays fin 2018). Profitant de son héritage brick and mortar, le groupe propose également le drive dans plus de 1200 points de vente des USA, un service qui sera disponible dans 1000 magasins supplémentaires d'ici décembre 2018. Walmart propose également un retour des produits accéléré en magasin depuis novembre 2018 à ses clients e-commerce.

Digitalisation à marche forcée

Cet effort de transformation porte le groupe dans son ensemble : Walmart annonce au deuxième trimestre une croissance de 3,8% de son chiffre d'affaires, à plus de 128 milliards de dollars, la plus forte jamais enregistrée par le distributeur depuis 10 ans. Les ventes progressent même de 4,5% à périmètre comparable. Cette croissance est notamment liée à la fréquentation en hausse dans les magasins, où les clients dépensent 2% de plus que l'année précédente à la même période. Walmart digitalise ses espaces de vente afin d'y limiter au maximum les frictions, notamment en évitant la queue en caisse. Il a par exemple déployé dans plus de 100 magasins aux USA les caisses automatiques Mobile Express Scan & Go, où le consommateur peut lui-même scanner ses produits et payer, et a lancé l'an passé une application de scan and go sur Android, permettant à ses clients de scanner leurs articles avec leur smartphone directement dans les rayons et de payer directement dans l'application.

Walmart affiche en revanche une perte nette de 861 millions de dollars, liée à son investissement dans l'e-commerçant chinois JD.com et à la cession de sa filiale brésilienne. Un nuage qui ne plombe pas les résultats boursiers de l'entreprise, bien au contraire : saluant ces bonnes performances, le titre de Walmart a décollé en Bourse de plus de 9% le 16 août.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA