Walmart et Rakuten s’allient pour mieux contrer Amazon aux Etats-Unis et au Japon

|

Au Japon, Rakuten renforcera son activité de vente en ligne de produits alimentaires grâce à la chaîne de supermarchés Seiyu GK que contrôle Walmart. Lequel va commercialiser les livres électroniques Kobo de son nouvel allié et bénéficier de son expertise numérique pour mieux contrer Amazon.

Walmart et Rakuten s’allient pour mieux contrer Amazon aux Etats-Unis et au Japon
Walmart et Rakuten s’allient pour mieux contrer Amazon aux Etats-Unis et au Japon© Rakuten

Encore une alliance retail & tech de grande ampleur. Ce 26 janvier, le géant américain de la distribution Walmart et le leader de l’e-commerce japonais Rakuten annoncent qu’ils s’associent sur ces deux marchés. Ils vont en particulier créer une co-entreprise au deuxième semestre 2018 qui accueillera les savoir-faire complémentaires des deux groupes.

Au Japon, où Amazon ne cesse de grignoter sa part de marché, Rakuten entend se renforcer sur les ventes en ligne d’alimentaire, usage encore peu développé chez les consommateurs japonais mais sur lequel se positionnent de plus en plus d’acteurs, notamment Amazon Prime Now lancé l’an dernier à Tokyo. Concrètement, le Japonais va pouvoir élargir son offre en lui associant celle d’une chaîne de supermarchés contrôlée par Walmart, Seiyu GK, l’une des premières du pays avec 340 magasins. Les livraisons du nouveau service nommé Rakuten Seiyu Netsuper seront effectuées aussi bien depuis les points de vente de Seiyu GK que depuis des entrepôts que les deux groupes vont ouvrir à cette fin. Et le service rejoindra le système de points de fidélité de la galaxie de services de Rakuten, l’un de ses atouts majeur pour conserver ses clients captifs dans son écosystème (93 millions de membres).

Aux Etats-Unis, Walmart prévoit de s’attaquer à l’un des pré-carrés d’Amazon, le Kindle. Le distributeur s’appuiera sur le canadien Kobo, que détient Rakuten, pour proposer les liseuses et la plateforme de près de 6 millions de livres électroniques et audio de son nouvel allié, aussi bien sur Walmart.com que dans ses 4000 magasins. L’Américain s’appropriera également l’expertise de Rakuten en matière d’expérience client, d’utilisation des données et d’intelligence artificielle, qui lui seront utiles pour mieux combattre Amazon.

Un partenariat stratégique d’une belle ampleur, donc, qui confirme la stratégie de Walmart. Le numéro un mondial de la distribution, qui n’est pas parvenu à développer seul un écosystème digital, choisit désormais de signer des partenariats avec des entreprises tech dotées des compétences qui lui font défaut… et parfois de les acquérir. Après son partenariat avec Google Home sur le commerce vocal, et un test de livraison avec Uber, s’allier avec Rakuten, acteur puissant sur des géographies connexes aux siennes, semble à nouveau un coup gagnant. « Je crois que ce sera une alliance mondiale puissante et sans précédent », a commenté le fondateur de Rakuten, Hiroshi Mikitani. A noter que ce partenariat n'aura pas d'impact en France, où Rakuten possède Priceminister mais où Walmart n'est pas présent.

Après les deals Auchan-Alibaba du mois de novembre, Carrefour-Tencent du début de cette semaine, et une alliance Alibaba-Kroger qui serait actuellement en discussion, l’ère des partenariats retail&tech de grande échelle est définitivement ouverte.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message