Walmart, les hypermarchés comme entrepôts

|

Pour optimiser encore sa supply chain, le géant de Bentonville teste l'utilisation des réserves de ses grands hypers comme "mini-entrepôt" pour livrer quotidiennement les petits formats de magasins.

Les
Les © SPENCER TIREY/ WALMART

Walmart devrait faire moins bien que prévu. Le numéro 1 mondial vient d’abaisser ses prévisions de vente sur l'exercice 2012-2013 en disant s'attendre désormais à un chiffre d'affaires compris entre 475 et 480 milliards de dollars sur l'exercice clos en janvier, soit une croissance comprise entre 1,2 et 2,3% par rapport à l'exercice précédent, contre 3% prévus initialement.

Optimisation logistique

Pour reprendre de l’élan l’an prochain, le distributeur prévoit notamment un volet d’optimisation logistique : il teste l'utilisation de certains de ses plus grands hypermarchés comme des plates-formes de cross-docking fournissant des marchandises aux petits magasins voisins. « L'utilisation de l'arrière-boutique d'un supercenter comme un «petit mini entrepôt » pour livrer quotidiennement les plus petits magasins permettrait d'éliminer la nécessité d'envoyer des semi-remorques depuis les centres de distribution vers les petites surfaces » a déclaré son PDG Bill Simon. Walmart va par ailleurs poursuivre le développement de plates-formes dédiées au e-commerce dont le chiffre d’affaires devrait représenter entre 13 et 15 Mrd $ d’ici deux ans.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message