Walmart rejette l’accord sur les surcharges de facturation des cartes bancaires

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le cinquantième anniversaire du géant américain de la distribution l’a piqué au vif. Rajeunit, il se sent prêt à en découdre avec le groupe de banques accusées d’avoir effectuées des surcharges de facturation lors des transactions réalisées avec des cartes de paiement.

paiement cartes bancaires

Les banques proposaient pourtant un accord à l'amiable de 7 milliards de dollars (6,05 milliards de dommages et intérêts et 1,2 milliard de réduction de frais facturés) signé par Visa, Mastercard, et un groupe de banques pour mettre fin aux poursuites des distributeurs américains.

Dénonciation d'un accord tronqué
"Walmart, de même qu'un nombre croissant de groupes de consommateurs et de commerçants, est déçu par l'accord à l'amiable proposé sur les frais d'intermédiation imposés par les cartes de crédit", selon Walmart qui s’est exprimé par la voix d’un communiqué. "L'accord proposé ne changerait pas structurellement le marché (des cartes de crédit) et n'interdirait pas aux réseaux de cartes bancaires d'augmenter sans cesse des frais cachés de transaction, qui ont déjà coûté aux consommateurs des dizaines de milliards de dollars chaque année", poursuit-il.

La distribution contre le système bancaire
La plainte a été menée au nom de tous les distributeurs américains, soit environ 7 millions d'entreprises petites ou grandes, et l'accord met fin à toutes les plaintes sur ce sujet aux Etats-Unis. Les établissements concernés sont Visa, Mastercard, Bank of America, JPMorgan Chase, Citibank, Wells Fargo, et Capital One.
Par le biais de ce refus, Walmart entend marquer son territoire, mais aussi défendre les plus petits commerces car, selon lui, il empêcherait de développer de nouveaux moyens de paiement : "L'accord proposé demande aux commerçants d'abandonner largement leur droit à engager des actions en justice contre les réseaux de cartes de crédit pour s'opposer à des conduites nuisibles. Nous estimons en outre que l'accord proposé restreindrait l'innovation dans les méthodes de paiements".

 

Sur Magasin LSA, trouver tous les fournisseurs de terminaux de paiement electronique

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA