Waves reflète une nouvelle vision des périphéries à Metz

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La Compagnie de Phalsbourg a forgé un écrin habillé d’Inox miroir. Où elle installe son premier « Open Sky Shopping Center », fusionnant les enseignes attendues en retail-park avec celles plutôt recherchées en rues commerçantes.

Le centre commercial Waves a ouvert ses portes le 31 octobre 2014 à Metz.
Le centre commercial Waves a ouvert ses portes le 31 octobre 2014 à Metz.©Luc Boegly

«Centre spatial à Houston ou centre ­commercial à Metz Actisud ? » « Art contemporain à Londres ou... » ? La campagne d’affichage orchestrée pour l’inauguration de Waves, le 31 octobre dans la préfecture de la Moselle, faisait valoir le premier objet de fierté de Philippe Journo, président de la Compagnie de Phalsbourg : l’incroyable design de cet ensemble commercial ! Qui apparaît comme une vague recouverte d’Inox poli depuis l’A31. « Une structure basse et sinueuse qui, en reflétant le ciel, ne se distingue plus et… s’annule », décrit l’architecte italien Gianni Ranaulo. Le tout animé la nuit par le spécialiste de la mise en lumière Yann Kersalé.

C’est dire combien Waves casse les codes de l’immense zone périphérique messine Actisud, où il a « atterri » au milieu d’agrégats de bardages bariolés ! Un acte militant pour Philippe Journo, déjà concepteur de « l’ovni » L’Atoll à Angers en avril 2012, et qui souhaite « réinventer le commerce et sortir du misérabilisme des équipements de périphérie, à l’heure où la crise s’éternise, où l’e-commerce et le m-commerce progressent en menaçant la survie de nombreuses enseignes ».

Fashion Street futuriste

Voici donc ouvert le premier « Open Sky Shopping Center ». Autrement dit, « un lieu de ­commerce réunissant le meilleur du retail-park et le meilleur de la rue commerçante, avec une dimension loisirs et convivialité », explicitent les concepteurs. À l’ouest, sont regroupées les plus grandes enseignes, dont Truffaut (5 800m²), La Grande Récré ouvrant son plus vaste magasin de France (2 500m²), Cultura ou La Halle. À l’est, une ligne de bâtiments bas, rapprochée de la grande façade, délimite une Fashion Street futuriste hébergeant des enseignes plus habituées aux centres-villes ou aux centres commerciaux couverts. Telles Sephora en première nationale dans un parc périphérique, Naf Naf, Histoire d’Or ou Swarovski. Bose est présent via un revendeur, de même Apple, en exclusivité chez Easy Store. Tandis que l’essentiel des gammes de la marque est représenté par Nike Factory Store. Comme l’enseigne de jardinerie Truffaut, Zôdio est aussi nouveau pour la région, de même que la marque belge Lola & Liza inaugurant son premier magasin dans l’Hexagone. Bonobo s’offre un flagship, Etam déploie son offre en produits de beauté, et Celio s’exprime sur 1 000m².

L’amour du client

Pourtant, seulement 72% des surfaces sont ouvertes, le potentiel total de Waves étant de quelque 45 000 m² de vente. Parmi les transferts d’Actisud, Conforama devait investir 8 000m². Mais arguant d’un retard, l’enseigne, qui a préféré restaurer son ancien magasin, s’est désistée. Une partie des surfaces devrait être louée aux enseignes du groupe Vivarte, sous réserve d’autorisations.

Philippe Journo garde aussi au chaud une cellule de 2 500m², certain de faire venir d’autres grandes enseignes, car convaincu du succès de Waves ! « L’exemple de L’Atoll à Angers, pourtant moins riche que Metz, me conforte. Il vient de boucler son dix-neuvième mois consécutif d’augmentation de sa fréquentation. Les consommateurs l’adorent, car il est beau, propre, sécurisé, et qu’ils y trouvent leurs enseignes préférées. C’est ce que nous appelons l’amour du client et que nous avons cherché à développer encore plus dans Waves, avec nos partenaires des Arches Métropole. » 

  • 38 524 m² de surface de vente pour 60 800 m²de surface plancher
  • 60 magasins et9 restaurants à terme
  • 2 580 places de parking
  • 100 M€ d’investissement
  • 4 à 5 M de visiteurs en vitesse de croisière

Source : Compagniede Phalsbourg

 

 

 
Notre travail est de donner aux gensla meilleure image d’eux-mêmes,grâce à la qualité des lieux de commerce que nous leur offrons. Il faut sortir du misérabilisme du commerce de périphérie. 
 
 
Philippe Journo, président de la Compagnie de Phalsbourg
 

 

Truffaut dans ses murs 

L’enseigne est la seule propriétaire de ses murs. Où elle s’exprime sur 5800 m², avec notamment un mobilier innovant pour valoriser l’offre de sa pépinière ouverte, protégée par des brise-vent.

 

 

 

Open space shopping center

Soit «le meilleur de la zone commerciale et de la rue commerçante?». Dont La Grande Récré qui, à deux jours de l’inauguration, préparait encore l’ouverture de son plus grand magasin en France (2500 m²).

 

 

Sephora périphérique

L’enseigne opère son premier test national d’implantation en retail-park, sur 270 m². Mais en conservant son concept semblable aux magasins de centres-villes ou de centres commerciaux.

 

 

Lac intérieur

Surmonté d’une passerelle, côtoyant un amphithéâtre, le lac est l’épicentre autour duquel se déploient restaurants et animations scéniques. Dont la légende du dragon Graoully, vaincu par Saint-Clément.

 

 

Inox miroir

La ligne de bâtiments de Waves, à la toiturere couverte d’Inox, forme un écrin circulaire déroulant l’ensemble de l’offre le long de sa façade intérieure. Ce miroir reflète le ciel et les espaces verts dissimulant les parkings au sein du périmètre.

 

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2341

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA