Wearing, l’appli qui pourrait bien séduire les spécialistes de la mode

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Une application qui combine conseils de styliste, personal shopper, encyclopédie mode, avis communautaires et catalogue de mode... C’est ce que propose la solution Wearing, conçue par Seenk Lab, le laboratoire de l'agence de communication visuelle et digitale. Un outil qui pourrait bien plaire aux retailers.

Appli Wearing - Seenk
Appli Wearing - Seenk© Capture écran YouTube

"Depuis quatre ans, nous menons une réflexion sur l’intelligence artificielle et les nouveaux usages qu’apportent ces solutions, explique Philippe Thomas, Directeur Associé  de Seenk, agence de communication visuelle et digitale. Nous avons une approche de projet data mais surtout un positionnement d’éditeur de solution pour des consommateurs et des distributeurs". D’où l’idée de l’application Wearing, développée au sein du SeenkLab, le laboratoire innovation de l’agence.

Wearing, une appli mode tout-en-un
"Nous avons découpé l’application en plusieurs couches : experts de la mode (encyclopédie de la mode, termes…), association des éléments de mode (tendances, temporalité…) dans le 'deep-learning', et connaissance des utilisateurs." L’objectif : "éviter de tomber dans les notions de catalogue classique". Résultat : en fonction de là où se trouve le consommateur, l’application Wearing va lui proposer ce qu’il peut piocher dans sa garde-robe ou lui proposer de nouveaux produits. Pour cela, l'application intègre la technologie cognitive IBM Watson ainsi que des solutions big data qui vont puiser dans les blogs et autres comptes sociaux référents sur la mode "Un mariage en Toscane, comment m'habiller ?", "Quelle chemise cravate avec un costume bleu?", "Comment faire un nœud de cravate"… L’utilisateur peut soumettre ses questions directement à l’appli qui lui propose des suggestions ou des tutoriels, et demander l'avis de ses amis. Wearing puise non seulement dans l’encyclopédie mais "matche" aussi avec la garde-robe de l’utilisateur, la météo, l’occasion... Elle fait également remonter les produits adaptés d’un catalogue de marchands.

Recommandations et stylisme personnalisés
Avec Wearing, Seenk Lab joue la carte de la personnalisation : "L’entrée se fait davantage par le conseil que par la vente : les remontées sont naturelles, du coup le consommateur est en confiance." L’idée : greffer un catalogue qui pourrait intéresser un distributeur du monde de la mode, avec un intérêt de vendre derrière. Un bémol, toutefois. "Pour que ce soit pertinent et rassurant, il faut que le marchand propose une offre suffisamment large".
Actuellement, Seenk Lab est en négociations avec plusieurs distributeurs afin de proposer la solution sous marque blanche. "Il s’agit encore d’un POC (Proof of concept*, ndlr), le prototype n’est pas encore lancé". Mais l’agence ne cible pas n’importe quel type de retailer : "Nous dealons avec plusieurs retailers qui font énormément des marques et de produits : cette notion de multimarque est importante." Un bon moyen pour les distributeurs de fidéliser sa clientèle via un serviuce complet, mais aussi la collecte de data...

Démonstration de l’application
Vidéo en anglais

*preuve de concept, en français

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA