Web-to-Store : où en sont les enseignes françaises de la distribution ? [Infographie]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Quels sont les dispositifs web-to-store les plus répandus ? Quels secteurs sont à la pointe ? Generix group a présenté le 30 mai 2016 une infographie détaillant les pratiques web-to-store de la distribution française, secteurs par secteurs. 

Les enseignes du jeu et jouet sont celles qui sont le plus avancées dans le web-to-store devant l'habillement et la maison.
Les enseignes du jeu et jouet sont celles qui sont le plus avancées dans le web-to-store devant l'habillement et la maison. © Production Perig - Fotolia
Ce qu’il faut retenir :
• Sur les 6 secteurs de la distribution observés, le jeu et jouet est celui qui intègre le mieux les bonnes pratiques web-to-store tandis que les GSA sont à la traine.
• Le click-and-collect ne perce pas dans les GSA car le service est concurrencé par le drive.
• L’e-réservation prend bien dans le jouet mais est encore trop peu utilisée dans le bricolage où elle pourrait avoir du succès.  

 

Quels secteurs de la distribution adoptent le mieux les dispositifs web-to-store ? Plutôt click-and-collect ou e-réservation ? Generix Group, un éditeur de solutions pour l’univers du commerce a dévoilé le 30 mai 2016, une infographie des pratiques web-to-store de la distribution française. L’éditeur de solution a sélectionné 28 enseignes appartenant aux secteurs de l’habillement, du jeu et jouet, de la maison, du bricolage, du bien-être et les GSA, sur la base de leur chiffre d’affaires, à partir du Top 100 de la distribution établi par LSA chaque année. Parmi elles, c’est le secteur du jeu et jouet qui s’en sort le mieux en matière de web-to-store, juste devant la maison et l’habillement.

Les 3 points clés :

  • Le click-and-collect ne perce pas dans les GSA

Le curseur pointé sur le drive plombe le click-and-collect dans les GSA : seuls Intermarché et Super U ont franchi le pas. Generix Group classe parmi les bonnes initiatives celle d’Auchan, qui permet de retirer des encombrants, c’est-à-dire les achats non alimentaires les plus lourds. Du côté des enseignes du bricolage, de la maison et du jouet, le click-and-collect est très répandu.

  • L’e-réservation cartonne dans l’univers du jeu

Micromania, JouéClub, La Grande Récré et Toys’R’Us se sont converties à l’e-réservation. La Grande Récré propose même ce service juste avant les soldes. Seuls les acteurs de l’habillement et de la maison font presque aussi bien. En revanche le bricolage est à la traine, avec seulement 1 enseigne sur 5 converties, ce que souligne Generix Group, qui assure que "ce secteur devrait être un des premiers utilisateurs du dispositif sachant que les consommateurs préfèrent bien souvent voir le produit avant de l’utiliser".

  • Ikea, roi du stock locator

Si quasiment toutes les enseignes se sont mises à la page sur la disponibilité des produits, et même les GSA qui y recourent pour le drive, Ikea reste maître du jeu. L’enseigne d’ameublement permet de connaître la disponibilité d’un produit parmi les magasins physiques les plus proches en quasi temps réel, et propose même une dimension prédictive sur les prochains jours. 

L'infographie de Generix group :

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA