Marchés

Whirlpool arrête son sèche-linge de classe A

|

Le Green Generation est retiré de la vente. 10% des appareils présentaient des variations de performances énergétiques incompatibles avec la classe A.

Le sèche-linge, fabriqué à Amiens, avait été lancé en 2010.
Le sèche-linge, fabriqué à Amiens, avait été lancé en 2010.© DR

Ce devait être le sèche-linge de classe A le moins cher du marché. Las, six mois après son lancement, le dernier né de l'usine de Whirlpool à Amiens vient d'être retiré de la vente. La raison : « Nos tests en sortie d'usine ont montré que 10% des appareils présentaient une consommation d'énergie au-delà des limites tolérables pour la classe A. Ne pouvant corriger ces microvariations, nous avons préféré opter pour le retrait », explique Vincent Rotger, directeur du marketing et de la communication de Whirlpool France. Un revers pour le groupe, qui a consacré quatre ans de recherche et 20 millions d'euros d'investissement au lancement de sa nouvelle plate-forme, à Amiens.

Avec ce modèle, vendu à 750 €, soit 250 € de moins que la moyenne du marché, Whirpool avait l'ambition de démocratiser la classe A dans les sèche-linge : sans pompe à chaleur, il revendiquait une consommation à l'usage réduite à 0,48 kWh par kilo de linge et était équipé d'un dispositif breveté permettant de transformer l'ensemble du tambour en sonde pour calculer le taux d'humidité résiduelle et adapter au mieux le séchage. Environ 20 000 de ces appareils ont été vendus en Europe depuis la fin 2010, dont 3 000 en France. « Cela représente un peu moins de 2% de nos ventes », précise Vincent Rotger. Se voulant transparent et irréprochable jusqu'au bout, Whirlpool propose d'ailleurs aux acheteurs de ce modèle de contacter le centre d'appels de la marque (au 0 970 82 00 58) pour obtenir un dédommagement d'une centaine d'euros - l'équivalent de la différence de prix entre un modèle de classe A et un classe B. En espérant que les consommateurs s'en contentent. « C'est une question d'image de marque : 90% de nos appareils de classe A ne présentent pas de variations énergétiques », rappelle Vincent Rotger.


Reconversion

Les quelque 10 000 sèche-linge encore en circulation en Europe seront rappelés dans l'usine d'Amiens pour y être convertis en appareils de classe B. Selon Whirlpool, ces appareils ne représentaient que 8% du volume de production de ce site dont l'avenir, ainsi que celui de ses 370 salariés, ne semble pas menacé : le groupe a annoncé y avoir investi 3,7 millions d'euros supplémentaires en vue de lancer, en novembre prochain, un nouveau sèche-linge de classe A (A-40%), cette fois avec pompe à chaleur.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message