William Ackman démissionne du conseil d'administration de JC Penney

|

William Ackman était une figure au sein du conseil d’administration de la chaine américaine de grands magasins JC Penney. Il vient de quitter son siège, selon un communiqué paru sur le site de l’enseigne.

William Ackman

C’est très certainement après avoir échoué à faire tomber le directeur général Myron Ullman que l’activiste William Ackman et premier actionnaire de l’entreprise (18%) a été poussé vers la sortie. Ce dernier avait été rappelé à la tête de JC Penney au printemps dernier pour relever l’activité déclinante du géant nord-américain. Myron Ullman était simplement une solution provisoire, mais William Ackman et son fonds Pershing Square Capital avaient jugé trop "lente" la capacité du board à lui trouver un remplaçant, dans une lettre ouverte reprise notamment par le Wall Street Journal.

Mauvaise méthode

Cette méthode a fortement déplu au président du conseil d’administration Thomas Engibous. Qui a réussi à faire tomber William Ackman en publiant un communiqué émanant du C.A. soutenant leur démarche: "Leur travail a permis de stabiliser les opérations de la compagnie, ainsi que sa position financière, de rétablir la confiance des fournisseurs et de prendre les premières mesures pour ramener les clients vers nos magasins."

Ronald Tysoe, ancien vice-président des grands magasins Federated Department Stores, est le nouveau membre du conseil d’administration.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter