Marchés

Xavier Beulin au créneau pour les chambres d’agriculture

|

Les élections pour les Chambres d’agriculture vont avoir lieu dans deux mois. La FNSEA et son président, Xavier Beulin, entend y conserver la majorité sur le thème du combat pour défendre les aides agricoles européennes, mais aussi être un « syndicalisme de propositions ».

Xavier Beulin veut garder la majorité aux Chambres d'Agriculture
Xavier Beulin veut garder la majorité aux Chambres d'Agriculture

Il en formule une vingtaine, prioritaires : la lutte contre la spéculation sur les matières premières, la défense de la politique agricole commune, la protection du foncier agricole, la modification du droit de la concurrence, la TVA "emploi" pour lutter contre les importations, sans oublier bien sûr la bataille contre la grande distribution, la hausse nécessaire des tarifs et la lutte contre les abus. « Nous devons être au combat, c’est le cas pour la politique agricole commune, nous connaissons la situation économique de la France et on ne peut pas s’en affranchir, mais nous devons partager nos convictions. Dans ce cadre, les Chambres d’Agriculture jouent un rôle très important, elles ont su nouer des relations au point de vue économique, environnemental, politique sur tout le territoire », a indiqué le président de la FNSEA.

"Pas de nouveau Larzac"

Il a défendu leur bilan. « Les chambres ont su s’adapter, sans contrainte législative, en regroupant leurs moyens, notamment au niveau régional » et elles seraient ainsi plus efficientes. Xavier Beulin fait le parallèle avec les chambres de commerce qui avaient fait l'objet d'une loi pour les obliger à se concentrer. Les Chambres interviennent notamment dans la protection du foncier et la lutte contre son gaspillage. Mais pas question pour autant pour le président de la FNSEA de se laisser « instrumentaliser » sur le dossier de l’aéroport de Nantes, qui fait l’objet des contestations d’écologistes et de producteurs agricoles. «Les dossiers ont été réglés par les Chambres d’agriculture. Nous ne participerons pas à un nouveau Larzac avec Notre Dame des Landes. En revanche, nous avons pris rendez-vous avec la ministre de l’Environnement pour lui rappeler que chaque année, nous perdons 90 000 hectares de terres agricoles dans le cadre de construction ou d’emprises routières ou ferroviaires. Une réflexion d’ensemble doit être menée pour éviter le gaspillage ». La FNSEA avait obtenu 55 % des voix lors des précédentes élections aux chambres d’agriculture, il y a 6 ans.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter