Marchés

Xavier Beulin (FNSEA) prépare déjà l’après-présidentielle

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le président de la FNSEA cherche à sensibiliser tous les candidats à la présidentielle sur les sujets de la compétitivité, de l’environnement et de la simplification, en évitant les sujets sociétaux qui fâchent…

Xavier Beulin

Entouré de Guy Vasseur, président des Chambres d’agriculture, et de Jean-Michel Schaeffer, président des Jeunes Agriculteurs, le président de la FNSEA, Xavier Beulin, a présenté un catalogue de propositions qu’il entend soumettre aux candidats à la  présidentielle à l’occasion de leurs passages au salon de l’Agriculture, après d’ailleurs avoir déjà rencontré François Hollande, et bientôt Marine Le Pen et François Bayron. Objectif, faire revenir l’agriculture française au rang de numéro 1 en Europe, à la place où elle était il y a quelques années avant d’être rétrogradée au troisième rang.
« Il faut que l’agriculture soit reconnue comme un pôle d’excellence, nous en avons le potentiel. Pour retrouver de la compétitivité, il faut ouvrir le sujet des charges sociales, sans tomber dans un moins disant social, soutenir la recherche, éviter l’écologie punitive et dogmatique. Il faut aussi éviter de stigmatiser une agriculture productive face à l’autre, biologique, car nous avons besoin des deux pour répondre à la segmentation du marché », a-t-il déclaré. Il considère, comme Guy Vasseur, que la recherche agronomique a besoin « d’une commande claire des pouvoirs publics » et que sans celle-ci, l’agriculture continuera de perdre des parts de marché.
Jean-Michel Schaeffer a pour sa part demandé la poursuite des aides à l’installation des jeunes. Xavier Beulin qui focalise les débats sur l’environnement économique, « défendra l’Europe devant Marine Le Pen» mais botte en touche sur les sujets sociétaux, qui fâchent : OGM, nutrition, agrocarburants… «Ce ne sont pas des sujets d’avant présidentielle, ils sont trop sensibles, mais nous y reviendrons dans les mois qui suivront les élections», a indiqué le président du principal syndicat agricole.
Concernant les attaques contre le sucre dans une étude américaine récente, Christiane Lambert, vice présidente de la FNSEA, a toutefois précisé que celle-ci est controversée et a rappelé que le problème de l'obésité « vient du manque d’information des consommateurs et pas des produits».
La décision prise sur l’étiquetage « sans OGM » est également contestée, « au sein même du gouvernement ». «C’est une décision aussi contradictoire que celle d’interdire de produire tout en autorisant la commercialisation des OGM en France» et cette situation a d'ailleurs amené la FNSEA a quitter le Haut Conseil des Biotechnologies il y a quelques semaines. Enfin, sur les agro-carburants, Xavier Beulin rappelle que ces derniers ne représentent « que 2,5 % des terres cultivées en Europe alors qu’il y a 15 % de jachères ». Il connaît bien le dossier : il est aussi le président de Sofiprotéol, un des premiers producteurs de biocarburants.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA