Xavier Garambois, l’ascension discrète

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier CATÉGORIE e-commerce Le nouveau directeur Europe d’Amazon a d’abord fait ses classes à la direction financière de la filiale française du géant américain de l’internet. Avant d’en prendre la tête.

Dix ans d’Amazon ! Autant dire que Xavier Garambois connaît bien la maison. Et la musique ! Celle de la discrétion. Chez Amazon, on parle peu, surtout pas sur les chiffres, et on ne réagit pas aux bruits qui circulent dans les médias ou ailleurs. Et quand on décide de parler, l’annonce est savamment orchestrée, comme celle de l’ouverture d’un nouvel entrepôt de 40000 m2, à Chalonsur- Saône (71), inauguré en septembre dernier par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg. De quoi accompagner la croissance de l’activité en France. Une croissance que Xavier Garambois s’est évertué à construire en appliquant les trois piliers fondateurs de l’esprit d’Amazon: l’offre la plus large possible, les prix les plus bas possible et la qualité de service la meilleure possible. Son arrivée à la tête de la société, en 2005, correspond à la fin des années sombres pour Amazon France, durant lesquelles la filiale est contrainte de licencier et de relocaliser une partie de ses activités au Royaume-Uni. « À l’époque, l’e-commerce était moins mature en France qu’au Royaume-Uni et en Allemagne, et les marges de manoeuvre étaient limitées par la loi Galland et le prix unique sur le livre, explique- t-il. La première a été supprimée. Dans le livre, nous avons compris, peut-être un peu tard, que c’est la largeur de notre offre qui ferait la différence. Les choses ont évolué. Notre organisation a changé. Nous sommes passés d’un modèle décentralisé à plus centralisé en 2004. »

Pour le livre, nous avons compris que c’est la largeur de notre offre qui ferait la différence.

Xavier Garambois, directeur général d’Amazon France

Rigueur et pragmatisme

Aujourd’hui, le siège européen n’est plus au Royaume-Uni, mais au Luxembourg, où sont regroupées toutes les tâches paneuropéennes: localisation des entrepôts en Europe, gestion des initiatives de transport et marketing. C’est désormais là où Xavier Garambois officie en tant que directeur Europe. Avant cela, il a développé la filiale française de façon pragmatique. En mettant en place de nouvelles catégories (hygiène-beauté, chaussures, articles de sport…) et en développant la logistique, la France devant servir de tête de pont à l’Europe. Avec, à la clé, plusieurs centaines de CDI dans ses sites logistiques, et un site marchand qui s’est hissé à la première place des sites e-commerce les plus visités en France (11,6 millions de visiteurs uniques par mois au deuxième trimestre 2012, selon la Fevad). Xavier Garambois doit sans doute son succès à sa grande rigueur, celle du directeur financier qu’il a été chez Amazon entre 2002 et 2004, après avoir commencé comme analyste chez Paribas. Ce qui ne l’empêche pas, sans doute, d’être un épicurien. Après tout, c’est par le vin que ce diplômé des beaux-arts est venu à l’e-commerce !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA