Yannick Migotto, Amazon.fr : "Nous comptons 100 000 références en épicerie"

Six mois après l’ouverture des premières boutiques Epicerie et boissons alcoolisées sur Amazon.fr, Yannick Migotto, Directeur des catégories Biens de consommation pour Amazon France, dresse un premier bilan de l’activité.

Partager
Yannick Migotto, Amazon.fr :
Yannick Migotto, directeur des biens de consommation, Amazon France

LSA : Amazon a lancé les boutiques ‘Epicerie et boissons alcoolisées’ en septembre 2015. Quel bilan tirez-vous de ces six premiers mois d’activité ?

Yannick Migotto : Six mois après le lancement de ces deux boutiques, l’épicerie et les boissons alcoolisées comptent beaucoup plus de références qu’au démarrage. La largeur de l’offre étant le premier attrait pour nos clients, nous comptons désormais 100 000 en épicerie contre 30 000 au lancement et 4 000 en boissons alcoolisées. Nous sommes en phase d’accélération et en sommes très satisfaits.

L’offre initiale était majoritairement composée de produits issus de la marketplace. Est-ce toujours le cas ?

Y.M : L’accroissement de l’offre se fait à la fois sur la partie place de marché et sur la partie retail (offre en propre, ndlr). Nous jouons sans cesse sur ces deux piliers, et comme au départ, l’offre est aujourd’hui plus conséquente sur la partie marketplace. Toutefois, nous ne communiquons pas davantage sur le détail de la répartition.

Quelles catégories de produits ont le plus été enrichies, et quelles sont celles qui rencontrent le plus grand succès ?

Y.M : Nous avions au démarrage une proportion assez importante de boissons chaudes, notamment de thés, cafés et chocolats, mais nous avons davantage accru l’offre sur l’épicerie salée notamment l’alimentation pour enfants et le snacking, mais aussi autour des boissons alcoolisées. Les produits qui fonctionnent le mieux sont les capsules de café Senseo, les laits destinés aux nourrissons, les bonbons et les confiseries Jelly Belly, ou encore des produits parfois plus difficiles à trouver dans le commerce comme les produits biologiques. Enfin, et c’est plus surprenant pour nous, l’huile de coco marche très bien chez nous.

Etes-vous parvenus à contracter davantage d’accords avec les industriels et les marques ?

Y.M : Nous contractons avec beaucoup d’industriels, et sommes en contact avec beaucoup de marchands. Mais nos discussions sont pour l’heure confidentielles.

Certains produits phares de la consommation tels que le Coca-cola faisaient partie des grands absents au lancement des boutiques, qu’en est-il aujourd’hui ?

Y.M : Nous avançons étape par étape. Notre plan de progression et de sélection est focalisé sur les priorités de nos clients. Nous savons ce que nos clients souhaitent car une grande partie des recherches réalisées sur le site sont qualifiées. Les marques rentrent donc chez nous dans un ordre logique. Par exemple, nous venons de référencer les produits de la marque Michel et Augustin -27 références au total-, et pour communiquer autour de cet événement, nous lançons ce matin et jusque jeudi soir 19h, une boutique dédiée à la marque agrémentée d’un jeu concours. Elle comprendra la plupart des références de la marque.

En Angleterre, un récent accord entre Amazon et le distributeur Morrisons prévoit que le distributeur puisse vendre des centaines de produits frais sur son site au Royaume-Uni. Ce type d’accord est-il envisageable en France avec un distributeur français ?

Y.M : L’accord avec le retailer Morrisons porte sur notre format qui s’appelle ‘Prime Now’ au Royaume-Uni. Notre préoccupation de tous les jours est d’innover, et il est évident que nous allons continuer à aller dans ce sens. Dès lors, rien n’est fermé sur un partenariat de ce genre en France.

Quid des modes de livraisons le plus usités dans le cadre des offres alimentaires sur Amazon ?

Y.M : Notre programme d’abonnement Premium progresse beaucoup en France. Nous ne dévoilons pas de chiffres précis mais à l’échelle globale nous en comptons plusieurs millions. Une part importante de nos abonnés Premium utilise systématiquement la livraison express, autrement dit la livraison en un jour ouvré pour les produits d’alimentation et les boissons en France. Nous constatons également que l’abonnement fonctionne très bien sur les catégories de produits entretien, hygiène et bébé, mais aussi certains produits d’alimentation.

Propos recueillis par François Deschamps et Morgan Leclerc

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

B&M

Directeur de Magasin H/F - France entière

B&M - 10/10/2022 - Franchise - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Détectez vos opportunités d'affaires

75 - AP HP

Fourniture de salades 5ème gamme mono et multi-portions.

DATE DE REPONSE 04/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par
Marchés Online

Les réseaux de Franchises à suivre

RAPID COUTURE

RAPID COUTURE

Réparez, Ajustez, Transformez

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS