Marchés

Zahia nouvelle papesse du made-in-France

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Zahia voulait sortir de son image collante d’ex-call-girl. Cela risque de s’accélérer avec cette initiative que ne manquera sans doute pas de soutenir Arnaud Montebourg : une partie de sa collection de lingerie sera fabriquée en France par les ex-Lejaby.

Leur savoir-faire est unique, il fait l’objet de convoitise et a permis de sauver l’emploi de celles que l’on nomme désormais « Les ouvrières d’Yssingeaux ». Elles présentaient, à travers La Maison Lejaby, leur collection de lingerie le 17 janvier dernier à Paris. Une résurrection qui n’a pas manqué d’interpeller la néo-créatrice Zahia et ses investisseurs hongkongais First Mark Investments qui insistaient pour que sa ligne de lingerie soit estampillée made-in-France.

Un savoir-faire coûteux

Le positionnement de ces produits labellisés sera clairement haut de gamme, avec un prix de vente situé entre 500 et 600 euros, contre 250 euros en moyenne pour les pièces qu’elle fera fabriquer au Maghreb. Tugdual Denis, directeur des opérations et des ventes de Zahia Lingerie et ancien directeur export de Lejaby, explique que 30 à 40% de cette collection seront réalisés dans ses ateliers par ses 26 ouvrières, dont 6 qui avaient vécu le traumatisme de la liquidation judiciaire de Lejaby.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA