Zannier mise sur la grande distribution

· Le spécialiste de vêtements d'enfant entend accompagner le développement international des hypermarchés. · Non sans avoir au préalable amélioré sa situation financière.

Roger Zannier, qui vient d'être écarté de la reprise de Jacadi (lire En bref page 22), n'en affiche pas moins une grande sérénité. Les bénéfices du groupe créé par le self-made man de Saint-Chamond sont en effet en hausse pour la première fois depuis trois ans. L'amélioration de la marge, la baisse des frais financiers, l'augmentation des royalties perçues sont à l'origine de ces bonnes performances. Estimant par ailleurs avoir repositionné Z, le groupe, qui réalise déjà 70% de ses ventes à l'étranger, entend se consacrer au développement international de ses marques de grande distribution.
 

Des ambitions internationales

Le spécialiste de l'enfant veut en effet rééquilibrer la part de son activité réalisée auprès des hypermarchés et de la vente par correspondance (23,3% de son volume d'affaires) par rapport à celle réalisée auprès du circuit des commerçants indépendants et grands magasins (52,4%).

En Europe, le groupe mise sur ses propres structures de commercialisation et les licences de personnages : Zannier est ainsi sur le point de signer un contrat avec la Warner Bros. Bugs Bunny et ses acolytes devraient permettre au groupe d'accroître sa pénétration dans la grande distribution.

Mais le groupe est lui-même pourvoyeur de licences, via notamment sa filiale haut de gamme Kickers, qui a généré 61 millions de francs de royalties sur un total de 71 millions encaissés l'an dernier. Or, l'activité des licenciés progresse plus vite que celles réalisée en direct par le groupe.

Et Zannier compte appliquer la recette à ses marques de grande distribution, telle Absorba. Continents visés : l'Asie et l'Amérique latine. « En nous appuyant sur des partenaires locaux dans les pays lointains, nous espérons y accompagner le développement des hypermarchés français », explique Roger Zannier, selon lequel cette politique portera ses fruits dans deux à trois ans .

Les enseignes du groupe, enfin, n'échappent pas à cette ambition internationale. Z, qui compte 321 magasins dont 108 hors frontières, ouvrira ses premiers magasins en Chine cette année.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1537

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations